Le procès intenté à l’ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam, ainsi qu’aux ex-DCP Dev Jokhoo et Ravine Sooroojebally concernant les incidents survenus au bungalow de Roches-Noires dans la nuit du 2 au 3 juillet 2011, reprend mardi prochain devant les magistrats Raj Seebaluck et Razia Janoo-Jaunbocus.

Navin Ramgoolam, qui contestait la production de trois autres dépositions qu’il avait données aux enquêteurs, a connu un nouveau revers. La cour n’a en effet pas accédé à sa motion. Elle a demandé que les troisième, quatrième et cinquième dépositions de l’ancien Premier ministre soient produites en cour.

Le CI Goinden sera de retour en cour pour la production de ces dépositions. Navin Ramgoolam et les deux coaccusés, l’ancien directeur général du National Security Service et Deputy Commissioner of Police Dev Jokhoo, et l’ancien patron de la VIPSU, l’ex-DCP Ravine Sooroojebally, ont plaidé non coupables du délit de complot dans l’affaire Roches-Noires. Navin Ramgoolam y avait été agressé à coups de tournevis par un individu dans la nuit du 2 au 3 juillet 2011 en présence de Nandanee Soornack. Ils répondent d’une charge de “conspiracy to do an unlawful act, namely effecting public mischief in breach of Section 109 of the Criminal Code”.