L’ex-Premier ministre Navin Ramgoolam ainsi que les deux ex-DCP Dev Jokhoo et Ravine Sooroojebally ont comparu ce matin en Cour intermédiaire dans le cadre du procès qui leur est intenté concernant les incidents survenus au bungalow de Roches-Noires dans la nuit du 2 au 3 juillet 2011. Lors de cette séance, Me Narguis Bundhun, qui défend Ravine Sooroojebally, a logé deux motions en cour. Elle a par ailleurs demandé que tous les appels de Dev Jokhoo et de Ravine Sooroojebally au commissaire de police ou autres hauts gradés de la police via le Police Radio System, entre le 10 et 18 juillet 2011, lui soient communiqués. L’affaire sera appelée le 15 juillet.
Lors de la comparution ce matin devant la magistrate Renuka Dabee de l’ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam, ainsi que de l’ancien Directeur général du National Security Service, du Deputy Commissioner of Police Dev Jokhoo, et de l’ancien patron de la VIPSU, le DCP à la retraite, Ravine Sooroojebally, la poursuite, représentée par Me Mohana Naidoo, a soutenu que les relevés téléphoniques réclamés par Me Gavin Glover, qui défend Navin Ramgoolam, ont été communiqués à la défense. Me Glover devait confirmer avoir reçu deux dossiers relatifs aux relevés téléphoniques la semaine dernière, déclaration confirmée par les avocats de la défense.
Toutefois, Me Narguis Bundhun devait loger deux motions en cour. Elle a demandé dans un premier temps que la poursuite lui communique la demande logée devant le juge en référé pour obtenir l’autorisation d’avoir accès aux relevés téléphoniques des accusés. Dans un second volet, l’avocate a demandé que tous les appels de Dev Jokhoo et Ravine Sooroojebally passés au commissaire de police ou autres hauts gradés de la police via le Police Radio system, du 10 au 18 juillet 2011, lui soient communiqués. Me Mooloo Gujadhur, l’homme de loi de Dev Jokhoo, s’est joint à cette demande.
L’affaire sera à nouveau appelée le 15 juillet afin que la poursuite fasse le nécessaire. Lors de la séance d’aujourd’hui, des membres du PTr – dont le président du parti, Patrick Assirvaden, Stéphanie Anquetil, Yatin Varma, Tassarajen Pillay Chedumbrum ou encore Anil Baichoo – étaient présents dans la salle d’audience.
Pour rappel, les trois accusés ont plaidé non coupables d’une accusation de “Conspiracy to do an unlawful act, namely effecting public mischief in breach of Section 109 of the Criminal Code”. Une quinzaine de témoins ont été assignés dans cette affaire, dont l’homme d’affaires Rakesh Gooljaury, qui doit effectuer 90 heures de travaux communautaires pour son implication dans cette affaire.
Navin Ramgoolam est défendu par Me Gavin Glover, SC, et Mes Shawkat Oozeer et Hisham Oozeer. Ravine Sooroojebally est défendu par Me Narguis Bundhun. Dev Jokhoo est quant à lui représenté par Mes Mooloo Gujadhur, Kevin Luckeeram et Shyam Servansingh. La poursuite, enfin, est représentée par Mes Mohana Naidoo, Zayna Essop et Jean-Michel Ah Sen.