Le procès intenté à l’ex-Premier ministre Navin Ramgoolam, ainsi qu’aux ex-DCP Dev Jokhoo et Ravine Sooroojebally quant aux incidents survenus au bungalow de Roches-Noires dans la nuit du 2 au 3 juillet 2011 devait reprendre aujourd’hui avec l’audition du Star Witness Rakesh Gooljaury. Ce dernier a cependant fait parvenir par le biais de son cousin un certificat médical pour justifier son absence en cour. Il devra être présent le 25 septembre. Me Gavin Glover, SC, avocat de Navin Ramgoolam, a pour sa part communiqué la liste des témoins, qui seront appelés à déposer pour l’ancien PM. Le nom de Farzhana Farouk Hossen figure en premier sur cette liste de 21 personnes.
Après l’audience du 31 juillet, Rakesh Gooljaury devait revenir en cour ce matin avec des détails sur ses compagnies. Or, son cousin Ashley Chummun a produit un certificat médical. Rakesh Gooljaury a eu trois jours de congé maladie et devra être de retour en Cour le 25 septembre, date à laquelle la prochaine audience a été fixée.
Me Glover a par ailleurs informé la Cour qu’il fera appel à 21 témoins pour son client. Il s’agit de Farhanaz Farouk Hossen, Calee Chooramanee, Paul Ah Kong Foo Kune, Roy Bissoondoyal, le directeur général de la Mauritius Revenue Authority, le Permanent secretary du ministère des terres et du logement, le Chief Executive Officer de CIM Finance, le Chief Executive Officer de Maubank, un officier du Passport and Immigration Office, Me Sanjeev Teeluckdharry, le Registrar of Companies, le Registrar General, Me Sidharta Hawoldar, l’ACP Heman Jangi, le CEO de Airport of Mauritius Ltd, le CEO de Airport Terminal Operations Ltd, le CEO de Barclays Bank, le Head of Corporate de la State Bank of Mauritius, André Bonieux, le Head Clerk de la Bail and Remand Court et le Head of Operations de Bagatelle Mall. Me Glover a indiqué que d’autres témoins pourraient être ajoutés à cette liste suite au contre-interrogatoire de Rakesh Gooljaury.
Par ailleurs, Me Glover a attiré l’attention de la Cour sur le fait que le casier hypothécaire de Rakesh Gooljaury au Conservatory of Morgages n’est pas disponible alors que c’est un document public. L’homme de loi a signifié son intention d’écrire à l’organisme concerné pour des explications. « I have my doubts whether it is just a mishap », a-t-il déclaré en Cour. La poursuite représentée par Me Michel AhSen a cependant attiré l’attention des magistrats sur le fait que Paul Foo Kune, le witness n° 4 de Navin Ramgoolam était en cour toute une journée lors de l’audience du 14 juillet. Me Ah Sen affirme avoir pris connaissance de ce fait dans la presse. « I am glad my friend relies on newspapers », a lancé Me Glover souriant. Les magistrats ont pour leur part indiqué que la liste des témoins vient d’être communiquée et que le cour prendra une décision au moment venu.
Rappelons que lors de l’audience du 31 juillet dernier, Me Glover avait refusé de poursuivre son contre-interrogatoire. Rakesh Gooljaury avait été demandé de retourner en cour aujourd’hui pour fournir ces détails. Ce procès repose principalement sur les déclarations à la police de Rakesh Gooljaury. Navin Ramgoolam et les deux coaccusés, l’ancien directeur général du National Security Service, le Deputy Commissioner of Police Dev Jokhoo, et l’ancien patron de la VIPSU, l’ex-DCP Ravine Sooroojebally, ont plaidé non coupable du délit de complot dans l’affaire Roches-Noires, où Navin Ramgoolam aurait été agressé à coups de tournevis par un individu dans la nuit du 2 au 3 juillet 2011 en présence de Nandanee Soornack. Ils répondent d’une charge de « conspiracy to do an unlawful act, namely effecting public mischief in breach of Section 109 of the Criminal Code ».
Navin Ramgoolam est défendu par Me Gavin Glover, SC, sir Hamid Moollan, SC, et Mes Shawkat Oozeer et Hisham Oozeer. Ravine Sooroojebally est, lui, défendu par Me Nargis Bundhun et Dev Jokhoo par Mes Mooloo Gujadhur, Kevin Luckeeram et Shyam Servansingh. La poursuite, elle, est représentée par Mes Mohana Naidoo, Keshri Soochit et Jean-Michel Ah Sen.