Dans le cadre du procès intenté au jockey italien Gregorio Arena pour “cheating” alors qu’il montait Saziwayo, la Cour a entendu hier après-midi plusieurs témoins de la poursuite, dont le commissaire des courses Ian Paterson. Contre-interrogé par la défense sur sa proximité avec la famille Buttié, M. Paterson s’est contenté de répondre qu’il « était tout simplement invité à une fête d’anniversaire avec sa famille », ne voulant pas s’attarder sur l’amitié qui existe entre les deux familles. Le commissaire des courses devait par ailleurs maintenir que sa femme et Winsy Buttié n’étaient pas amies.
La Cour a entendu le témoignage du commissaire des courses Ian Paterson hier. Suite aux déclarations du jockey Arena sur la présence de M. Paterson a une fête d’anniversaire chez les Buttié le 22 juin 2013, Me Yahia Nazroo l’a interrogé sur sa relation avec cette famille. Ian Paterson devait répondre que sa famille et lui étaient tout simplement invités à une fête d’anniversaire. Me Nazroo l’a alors confronté à un entretien qu’il avait donné à un quotidien dans lequel il disait être allé à une fête d’anniversaire de l’amie de son épouse, mais Ian Paterson devait répondre qu’il avait donné cet entretien en anglais et qu’il ne pouvait dire si la transcription en français reflétait ses propos exacts. Le commissaire des courses a maintenu que sa femme et Winsy Buttie n’étaient pas amies. Questionné sur ce qui s’était passé lors de la soirée d’anniversaire, M. Paterson a nié avoir conversé avec les jockeys. « I only said hi, hello and never offered them drink », a-t-il soutenu.
M. Paterson a affirmé qu’en regardant les courses ce jour-là, il avait déjà des doutes. « When I watched the race on live, it appeared to me that the ride was suspect. The jockey made no effort to win the race », a-t-il déclaré. Me Nazroo l’a par la suite interrogé sur ses qualifications en tant que commissaire des courses.
Par ailleurs, le propriétaire de Saziwayo, Serge Henri, a également été appelé à la barre des témoins hier. Il a déclaré que le jockey Arena avait plus ou moins suivi ses instructions.
C’est l’Enquiring Officer de la Brigade des Jeux, le PC Hulkoree, qui avait mené l’enquête à la demande du Mauritius Turf Club. Lors de son contre-interrogatoire mené par Me Yahia Nazroo, il a été confronté à plusieurs aspects de l’enquête avec des manquements, ce qui selon lui avaient résulté en une enquête incomplète. Il faisait là allusion au fait que la police n’avait pas pris la déposition des bookmakers pour déterminer s’il y avait eu quelque plainte et n’avait pas enquêté sur le betting pattern de Saziwayo lors de cette journée hippique. Me Nazroo a soutenu la police n’a pas mené l’enquête en profondeur. « You never inquired in the ability of the horse to run that race, you never inquired why was the license of jockey Arena Revoked, you did not question the owners of the horses », a martelé l’avocat de la défense. L’Enquiring Officer devait confirmer que tout ceci n’avait pas été fait lors de l’enquête.
Rappelons qu’il est reproché à Gregorio Arena de n’avoir pas donné l’opportunité au cheval Saziwayo de gagner la course le 22 juin 2013. Suite à cette affaire, il avait vu sa licence retirée par le MTC après six mois de suspension et Rs 100 000 d’amende, infligés par les Racing Stewards.