Bhimla Ramloll à la Cour suprême

Neuf cents des victimes de l’affaire Sunkai, et qui ont déposé plainte en Cour suprême, ont finalement obtenu justice ce lundi après un an de bataille judiciaire contre la directrice de la compagnie Sunkai. La prochaine étape sera de formuler une demande au juge des référés pour le dégel de Rs 475 millions afin de rembourser les clients.

Les 900 victimes étaient représentées en Cour intermédiaire par quatre hommes de loi des Bokhoree Chambers, Me Nawaz Dookhee, Me Neelkanth Dulloo, Me Neeven Moonesamy et Me Eassen Soobramanien.  Dans leur plainte, les clients expliquent qu’ils avaient investi de l’argent dans l’espoir de faire fructifier leur investissement. Mais ils devaient par la suite réaliser qu’ils s’étaient fait berner par la directrice de Sunkai. Ils expliquent qu’au début, ils ne s’étaient doutés « de rien du tout » car Bhimla Ramloll leur avait présenté ce projet d’investissement de façon « très professionnelle », d’autant que leur contrat portait le sceau d’un avoué. C’est lorsque l’affaire a éclaté, en 2012, que les victimes ont pris connaissance des faits. La fraude commise était estimée à Rs 768 millions.