La Cour civile intermédiaire a ordonné hier à Bhimla Ramloll de rembourser 37 victimes de son système de Ponzi. Cette fois, le montant total de l’indemnisation est de Rs 5,3 M. Une centaine d’autres victimes attendent d’être entendus par la magistrate Ratna Seetohul-Toolsee. La directrice de Sunkai devra faire une demande formelle auprès de la Banque de Maurice pour débloquer ses fonds. À ce jour, elle a pris l’engagement de rembourser plus d’une centaine de clients.
Dans un premier temps, Bhimla Ramloll devra rembourser un total de Rs 5,3 M à 37 de ses anciens clients. Au total, 144 ex-clients, dont certains avaient investi des sommes de plus de Rs 300 000, avaient porté plainte devant la cour civile pour réclamer le remboursement de leur argent. Bhimla Ramloll a pris l’engagement en cour de payer les victimes. Une cinquantaine des 110 clients attendus hier étaient présents. Le montant du remboursement est cette fois de Rs 8 143 500.
Dans leur plainte, les clients expliquent qu’ils avaient investi de l’argent dans l’espoir de faire fructifier leur investissement. Mais ils devaient par la suite réaliser qu’ils s’étaient fait berner par la directrice de Sunkai. Ils expliquent qu’au début, ils ne s’étaient doutés « de rien du tout » car Bhimla Ramloll leur avait présenté ce projet d’investissement de façon « très professionnelle », d’autant que leur contrat portait le sceau d’un avoué. C’est lorsque l’affaire a éclaté, en 2012, que les victimes ont pris connaissance des faits. Elles déplorent par ailleurs que bien qu’il y ait eu plusieurs arrestations, les autorités n’aient pris « aucune initiative » pour leur rembourser leur argent, d’où leur démarche de loger une plainte au civil.
Cette affaire avait éclaté en 2012. Bhimla Ramloll avait été arrêtée en 2013 et deux accusations de blanchiment d’argent avaient été logées contre elle. La fraude commise était estimée à Rs 768 millions. Elle devra par ailleurs comparaître en cour le 4 septembre prochain pour ce procès qui lui est intenté pour blanchiment d’argent.