Pas moins de 1 047 victimes du Ponzi Scheme orchestré par Bhimla Ramloll, concernant des investissements dans la compagnie Sunkai Co Ltd, ont, à travers leur avoué, Me Kaviraj Bokhoree, logé une motion en Cour suprême pour réclamer le dégel de Rs 273 M de l’argent saisi de la fraude.

Ils soutiennent avoir obtenu un jugement en leur faveur en Cour suprême pour le remboursement de leurs investissements, mais qu’ils n’ont pas encore touché leur argent. La motion est dirigée contre le commissaire de police, Mario Nobin, le Directeur des poursuites publiques (DPP), Me Satyajit Boolell, Senior Counsel, et la Financial Intelligence Unit (FIU).

Le commissaire de police et la FIU, à travers le Senior State Attorney, Me Doorgesh Kumar Manikaran, ont, lors d’une précédente séance, indiqué qu’ils objectaient à la requête des 1 047 victimes. Me Karen Parson, State Attorney, a, elle, demandé que le DPP soit mis hors de cause dans cette affaire, n’étant plus “l’enforcing authority”.

L’affaire a été appelée à nouveau vendredi devant le chef juge Eddy Balancy. Me Kaviraj Bokhoree, avoué, qui représente les 1 047 victimes, a demandé que des débats aient lieu sur la requête du DPP d’être mis hors de cause dans cette affaire. Le DPP est d’avis que cette demande ne dispose d’aucune raison impliquant sa participation.

Les représentants de Sunkai pensent, eux, le contraire, préférant engager des débats pour faire valoir leurs raisons pour lesquelles le DPP doit être partie prenante dans cette affaire. Les débats auront lieu à une date ultérieure. Ce sera Mes Rama Valayden et Nawaz Dookhee qui représenteront les victimes lors de cette séance.

Au total, le remboursement pour ces victimes s’élève à Rs 270 M. Bhimla Ramloll doit aussi payer Rs 3 000 à chaque client comme frais pour cette affaire. Ce qui porte le montant total à Rs 273 M.