L’affaire Triad Of Fortune n’a pas connu son dénouement avec la confirmation de la culpabilité de Cédric Ségeon par le board d’appel qui avait entendu ses arguments et ceux de son homme de loi, Me Yahia Nazroo jeudi dernier. La police des jeux est entrée en scène hier matin avec l’arrestation du jockey français qui a été présenté en cour de Port-Louis sous une charge de « cheating ». Il a été relâché sous caution contre un paiement de Rs 10 000 et une reconnaissance de dette de Rs 300 000.
 Quand le board d’appel avait maintenu les sanctions du board des Racing Stewards — 6  semaines de suspension et une amende de Rs 150 000 — il avait aussi annulé toutes les montes du Français pour la quatrième journée samedi dernier. Le lendemain, une «notice on departure» avait été émise à  son encontre.
Hier, mercredi, la cravache française a été interpellée par les hommes de l’ASP Réné, le nouvel homme fort de la police des jeux, pour prendre la direction des casernes centrales avant de se diriger vers la cour de Port-Louis sous forte escorte policière. Il devait par la suite être rejoint par son employeur Patrick Merven et son homme de loi qui devait, lui, demander une remise en liberté de son client.
Après le verdict, Me Nazroo devait aussi demander que la charge provisoire de « cheating » qui pèse sur Cédric Ségeon soit enlevée, considérant que la police de possède pas assez d’évidence contre son client.