Par le biais d’un communiqué paru dans différentes éditions de presse durant la semaine écoulée, le Registrar de la Eastern Institute and Integrated Learning Management (EIILM) University, Sikkim, India, a tenu à éclaircir certains points relatifs à l’article publié dans l’édition du Week-End du 18 mars, sans envoyer de mise au point au journal comme c’est la règlé en pareil cas.
Réfutant ce qu’il qualifie « d’allégations fausses et malveillantes », l’institution tertiaire soutient que « les diplômes octroyés par la EIILM University sont reconnus en Inde et partout ailleurs. » Si les examens conduits à Maurice sont régis selon les procédures du Mauritius Examinations Syndicate (MES) qui organise et supervise les évaluations, les papiers d’examens sont eux préparés en Inde et acheminés à Maurice à travers le MES.
Le Registrar de la EIILM University souligne également que les diplômes sont octroyés par l’institution en Inde alors que la branche mauricienne, enregistrée auprès de la Tertiary Education Commission (TEC), offre uniquement des cours dispensés par l’université du Sikkim, suivant des programmes accrédités par la TEC. Le Registrar de la EIILM University précise également qu’à sa connaissance, aucun étudiant de la EIILM University ne s’est vu refuser l’admission à une quelconque université indienne ou étrangère. Il fait ressortir que les étudiants sont directement enregistrés à EIILM University du Sikkim. Selon l’administration de cette université indienne, les documents relatifs publiés émanent d’une conspiration pour nuire à la réputation de l’établissement tertiaire.