Le procès intenté à Bernard Maigrot pour le meurtre de la styliste Vanessa Lagesse, retrouvée morte dans la baignoire de son bungalow de Grand-Baie le 10 mars 2001, a été appelé aujourd’hui devant le juge Pritviraj Fekna en Cour d’assises. Me Gavin Glover, l’avocat de Bernard Maigrot, a présenté une motion d’arrêt des procédures concernant ce nouveau procès. Le juge Fekna a ajourné les débats au 11 juin.
Alors que le procès débutera sur le fond le 30 juin, les avocats de la défense et de la poursuite sont toujours au stade des arguments sur des objections préliminaires. Le fait que le jury devait être constitué avant ou après que la Cour eut tranché sur les objections préliminaires devait être débattu aujourd’hui. Toutefois, Me Gavin Glover, l’avocat de Bernard Maigrot, a présenté une motion d’arrêt des procédures concernant ce nouveau procès, contestant une section de l’article 3 de la Criminal Procedure Act, amendée en 2011, qui donne le plein pouvoir au Directeur des Poursuites publiques (DPP) d’instituer un nouveau procès contre un suspect sans enquête préliminaire.
Me Glover souligne que, suite à cela, le DPP a enfreint les droits constitutionnels de Bernard Maigrot en instituant un nouveau procès sur la base de nouvelles preuves scientifiques sans lui donner l’opportunité d’une enquête préliminaire pour prendre connaissance de toutes nouvelles preuves pour préparer sa défense. Un premier procès logé contre Bernard Maigrot avait été rayé, mais, la police déclarant avoir obtenu de nouvelles preuves scientifiques, dont des résultats de tests d’ADN, l’homme d’affaires avait été arrêté une nouvelle fois en mai 2011. Le DPP, après avoir pris connaissance des nouvelles preuves, avait décidé d’instituer un nouveau procès devant les Assises.