Corné Orffer n’aura pas à faire banquette pendant quatre journées et n’aura aussi pas à payer l’amende de Rs 75 000 émises à son encontre pour sa monte sur Winged Captain lors de la 3e course de la 37e journée de la saison passée (10 novembre 2013). On se souvient que le jockey de l’écurie Rameshwar Gujadhur avait été trouvé coupable de n’avoir pas monté ce cheval à la satisfaction des Racing Stewards. Corné Orffer avait aussi été trouvé coupable de s’être mal comporté envers le board pendant l’enquête.
Le board d’appel présidé par Me Anwar Moollan, qui avait à ses côtés Alain Tennant, Franzo Merven et Me Ravi Bhookun, a été sans équivoque dans son jugement. Il a estimé que le board des Racing Stewards présidé par Ian Paterson a commis une entorse aux règlements et que cette irrégularité avait « put the whole administration of the Board of Racing Stewards into disrepute. »
Qu’est-ce qui peut donc avoir été reproché au board des Racing Stewards ? On se souvient que le conseil légal de Corné Orffer, Me Yahia Nazroo, avait soulevé des irrégularités et des manquements lors de l’enquête qui avait eu lieu après la course de Winged Captain. On se rappelle que Me Nazroo avait trouvé que des parties du transcript avaient été ôtées de l’original et trouvé anomal que Samraj Mahadia soit resté présent lors des délibérations et y avait même pris part. Ce qui, selon lui, était une entorse aux règles qui faisaient alors état que le board des Racing Stewards ne pouvait être constitué d’un membre payé des deniers du club et de deux autres membres non payés ou de deux membres employés par le club qui seraient alors associés à trois membres non payés pour continuer le quorum.
On ne pourrait terminer sans que nos lecteurs ne prennent connaissance que la suite de l’appel de Corné Orffer (absent du pays) s’est poursuivie en catimini hier après-midi au Mauritius Turf Club. Si on pensait que le club de la rue Eugène-Laurent avait pris un nouveau pas en terme de communication — on fait ici référence à la publication des retombées des rencontres hebdomadaires des commissaires administratifs —, personne n’avait toutefois été averti que l’appel du jockey sud-africain serait repris hier. On ne partagera pas l’avis de certains qui sont allés jusqu’à dire que le résultat de cette “contestation” était connu d’avance et qu’il était mieux que les membres de la presse ne soient pas présents.
Pas autorisé à monter en Afrique du Sud
Si Corné Offer fut sanctionné à la suite de la course de Winged Captain le 10 novembre dernier, il fit appel des pénalisations émises à son encontre qui firent état de deux amendes et d’une mise à pied de quatre semaines pour des courses mauriciennes. Corné Orffer fut autorisé à monter par la suite au Champ de Mars, et ce, jusqu’à la dernière journée des courses régulières le 24 novembre suivant. Or, quand il ne reçut pas de clearance pour regagner son pays, il ne put monter en Afrique du Sud jusqu’à ce que son conseil légal n’intervînt auprès du Mauritius Turf Club. Amende honorable fut faite le 23 décembre — entretemps Corné Orffer n’avait pas été privé de son droit de monter en course. On notera aussi que le clearance portait la signature de Samraj Mahadia. Comprenne qui pourra !
Une ligne droite à 262 m, départ du 1000 m reconfiguré
L’une des innovations marquantes de la saison 2014 est le rallongement de 20m de la ligne droite de la piste du Champ de Mars. De 242m, elle passe à 262m. Une initiative de Ian Paterson, Director of Racing and Chairman of Racing Stewards au Mauritius Turf Club, qui permet de reconfigurer la piste à 240m du but, avec un élargissement de 1,5m à l’intérieur pouvant reculer le cutaway rail de sa position initiale. Du coup, la nouvelle ligne droite de l’hippodrome sera longue de 262m.
Un changement intervient également pour les épreuves du 1000m, avec le replacement un peu plus vers l’extérieur des boundary fences, permettant la participation d’un plus grand nombre de partants, même en présence des false rails. Aussi, ce changement donnera droit à un élargissement — variant entre 0,5m et 2,75m — de la piste dans la descente. Dans la même foulée, les inside rails aux environs du poteau des 400m pourraient être redirigés de 0,5m vers l’intérieur pour offrir plus d’espace aux chevaux participant aux courses de 1850m.
Par ailleurs, lors de la réunion hebdomadaire des administrateurs du MTC hier, le cas du décès accidentel de Slinga Malinga a été pris sur le fond après que le propriétaire du coursier, Brian Glover, eût exigé des explications du MTC. Un comité présidé par le Chief Stipe Stéphane de Chalain avec à ses côtés le nouveau Stipe Jacques de Comarmond et Samraj Mahadia (reconduit à ses fonctions de Stipe après les amendements apportés aux status du MTC), a été institué pour faire la lumière sur cet accident.
L’aide de Peter Symons, scientifique australien et membre du comité organisateur de l’ICRAV (International Conference of Racing Analysts and Veterinarians), dans la mise en place de l’édition 2014 de cette conférence à Maurice en septembre prochain, a aussi été évoquée hier.
Du côté des jockeys, la présence cette saison de l’Australien Noel Callow sous les couleurs de Gujadhur au Champ de Mars est confirmée, la demande de Ramapatee Gujadhur ayant été acceptée par le club, lequel est également en présence des demandes des établissements Rousset et Rameshwar Gujadhur pour les services de Johnny Geroudis et Piere Corné Orffer respectivement. Aussi, l’écurie Foo Kune a officiellement un stable supervisor en la personne de Derek Hip Hoy Chong.