L’affaire Zip It, qui a secoué le Mauritius Turf Club et son entourage, continue d’alimenter la chronique locale. Cette première course du week-end international, considérée comme la plus honteuse jamais courue au Champ de Mars et qui a vu pas moins de six jockeys et apprentis sanctionner sur la dizaine alignée, a atteint un autre palier hier après la déposition consignée par le Chairman of Racing Stewards, Ian Paterson, à la police. Le dossier est du coup référé à la Police des Jeux.
Dans cette épreuve réservée aux Mauriciens samedi dernier, six jockeys sont passés à la trappe des commissaires de courses, dont cinq lourdement sanctionnés, à savoir Jean-Roland Boutanive (Drug Squad/18 semaines), Swapneel Rama (Port Albert/14 semaines), Reehaze Hoolash (Infinite Destiny/14 semaines), Nishal Teeha (Manta Ridge/12 semaines), Mayaven Chinapiel (The Sneaker/12 semaines), Dinesh Sooful (Surprising Dream/2 semaines et Rs 25 000 d’amende). Aucune charge n’avait été retenue contre Niven Marday (Fraser), alors que Rakesh Bhaugeerothee, qui pilotait le vainqueur Zip It, Nooresh Juglall, deuxième avec Cirac et Sunil Bussunt 8e à l’arrivée avec Ballito Boy, n’étaient pas concernés par l’enquête des RS mardi matin.
Les six jockeys pénalisés ont donné avis d’appel et ont retenu les services de Me Rama Valayden.
On prête l’intention à la Police des Jeux d’imposer une charge de cheating (à l’instar du cas de l’Italien Gregorio Arena sur Saziwayo), au groupe des six. Ce qu’il faudrait savoir, c’est que parmi ces six jockeys, cinq d’entre eux ont été punis pour sous le règlement 160 A (a) dans le sens où ils n’ont pas donné à leur monture respective les meilleures chances de l’emporter ou d’obtenir la meilleure place à l’arrivée. Un seul, Dinesh Sooful, a été trouvé coupable de n’avoir pas monté son cheval à la satisfaction des Racing Stewards dans la ligne droite finale (règlement 160 A (i).
Suite à ce qu’on pourrait appeler l’affaire Zip It, il nous revient que le Mauritius Turf Club envisage d’annuler la course réservée aux cavaliers mauriciens lors du week-end international.