Le leader du Front solidarité mauricien a comparu hier dans deux affaires différentes devant les magistrates Nalini Senevrayar-Cunden et Meenakshi Gayan-Jaulimsing : Bijoulux et Chambre 216. Cehl Meeah sera appelé à comparaître de nouveau le vendredi 9 septembre pour connaître la décision du directeur des poursuites publiques.
Cehl Meeah s’est présenté hier à la mi-journée devant la magistrate Nalini Senevrayar-Cunden siégeant en Cour de district de Port-Louis Nord dans l’affaire Bijoulux. Me Raouf Gulbul a présenté une motion la semaine dernière réclamant la radiation des deux charges provisoires logées contre son client. Me Abdool Raheem Tajoodeen du State Law Office a fait savoir que le directeur des poursuites publiques (DPP) a décidé de loger une charge formelle dans l’affaire Bijoulux le jeudi 8 septembre.
La défense n’a donc pas insisté sur sa motion car les charges provisoires seront de toute façon rayées pour l’inculpation formelle. L’avocat du député de la circonscription Port-Louis Maritime / Port-Louis Est (N°3) a toutefois demandé le report de l’affaire au vendredi 9 septembre.
Le leader du Front solidarité mauricien (FSM) a par la suite comparu hier après-midi devant la magistrate Meenakshi Gayan-Jaulimsing siégeant en Cour de district de Port-Louis dans l’affaire de la Chambre 216. L’avocat du parquet a fait comprendre que le DPP résiste à la motion de Me Gulbul mais qu’il lui fallait plus de temps pour les « arguments ». D’où sa demande de renvoyer l’affaire  au vendredi 9 septembre. Mais l’homme de loi du leader du FSM a précisé qu’il allait insister sur sa motion si le DPP n’a pas logé la charge formelle avant la prochaine comparution de son client. Les débats devraient alors commencer sur la motion pour la radiation des charges provisoires.
Flashback : 22 août 2005. La bijouterie Bijoulux à Port-Louis est cambriolée. Les pistes et indices mènent les enquêteurs de la Major Crimes Investigation Team (MCIT) à Hussein Boolakee qui, après son arrestation, implique Cehl Meeah. Celui-ci aurait reçu, selon ses accusateurs, sa « part du butin ».
Le défunt SP Prem Radhooa, l’ancien chef de la MCIT, arrête Cehl Meeah. Le député de la circonscription N°3 aurait ourdi un complot avec Ramatoolah Hossen et Nawshad Ramchurn pour le braquage de la bijouterie Bijoulux et reçu les articles volés et Rs 50 000.
Concernant l’affaire Chambre 216, Cehl Meeah aurait été en compagnie d’une adolescente de 16 ans dans un hôtel à Pointe-aux-Piments. Le leader du FSM clame toujours son innocence dans cette affaire de détournement de mineure. L’ado a exprimé son « admiration » pour Cehl Meeah et soutenu qu’ils étaient seuls dans la chambre. Selon la version du député, la jeune fille avait besoin d’aide et avait des tendances suicidaires. Il aurait payé Rs 11 000 pour deux nuits dans cet hôtel et a affirmé n’avoir rien fait de plus.