Le groupe CIEL a enregistré pour les neuf premiers mois de son exercice financier 2014-15 des profits après impôt de l’ordre de Rs 1,2 milliard, par rapport à Rs 635 millions pour la période correspondante de la précédente année financière. La valeur nette des actifs par action a grimpé de 11% depuis le 1er juillet 2014 pour s’afficher à Rs 8 fin mars 2015. « En se basant sur la performance financière réalisée sur les neuf premiers mois, CIEL Ltd prévoit une nette progression de ses résultats à venir pour l’exercice 2015 comparé à 2014 », annonce la direction du groupe.
Analysant les performances sectorielles, la direction observe que les cinq pôles d’activités (textile, agro-industriel/immobilier, hôtellerie, services financiers, santé) ont enregistré de meilleurs résultats sur la période juillet 2014-mars 2015 comparativement aux neuf premiers mois de l’exercice 2013-14. S’agissant du cluster textile, on a constaté une rentabilité  améliorée grâce aux performances de l’activité « tissage », qui ont permis de compenser la diminution des ventes dans l’activité « Knitwear ». Le groupe, indique la direction, est mobilisé pour améliorer sa performance opérationnelle à travers la mise en oeuvre d’initiatives commerciales ciblées et de mesures stratégiques. Les profits avant item exceptionnels de la filière « textile » se sont élevés à Rs 539,4 millions, contre Rs 453,7 millions pour les neuf premiers mois de l’exercice précédent.
Concernant l’activité agricole et les opérations du secteur immobilier, le groupe annonce qu’Alteo a obtenu de meilleurs résultats que l’an dernier en raison d’un volume de production plus élevé et l’amélioration du prix du sucre à TPC Ltd, sa filiale tanzanienne. Cependant, sur le plan local, il souligne que « la situation est difficile, tant au niveau des champs que celui de l’usine, en raison de la chute des cours du sucre et des coûts de production accrus ». Toutefois, ajoute la direction, les résultats des opérations de raffinage de sucre sont « satisfaisants ». Par ailleurs, une progression est notée concernant les résultats de développement foncier, et ce grâce à une augmentation des ventes à Anahita Estates Ltd. On fait état, par ailleurs, qu’Alteo est sur le point de conclure l’acquisition d’une participation de 51% dans Transmara Sugar Company Ltd, une société kenyane d’exploitation d’une raffinerie de sucre dans la région de Transmara. La filière « Agro & Property » a enregistré des bénéfices avant item exceptionnels de Rs 109,4 millions, soit presque deux fois plus que pour la même période de 2013-14.
Dans le secteur de l’hôtellerie, une performance améliorée de Sun Resorts Ltd est relevée. Elle est attribuée à une stratégie de prix et de marketing efficace. Sun Resorts a affiché une augmentation de 23,4% de ses parts de marché à Maurice, et à un rythme supérieur à celui du marché pour le troisième trimestre consécutif. On constate également une    performance opérationnelle plus importante avec un taux d’occupation plus élevé dans tous les hôtels mauriciens du groupe. La participation de Sun Resorts, à hauteur de 50%, dans le Four Seasons Resort Mauritius at Anahita, a été positive.
D’importants programmes de rénovation ont démarré avec la fermeture du Touessrok Resort en avril 2015, pour mettre toutes ses installations aux normes de Shangri-La. Après la réouverture, l’hôtel sera commercialisé sous le nom de Shangri La’s Le Touessrok Resort & Spa. La filière hôtelière a terminé les neuf premiers mois avec des bénéfices avant impôt de Rs 239,1 millions, contre Rs 88 millions pour la période juillet 2013-mars 2014.
Dans le domaine des services financiers, le groupe CIEL fait état de bonnes performances de Bank One et de BNI Madagascar. MITCO, la société spécialisée dans les activités fiduciaires, a enregistré une hausse à deux chiffres de ses profits pour les neuf mois. Quant à l’activité de « private equity », elle « continue à bien se porter ». Le Kibo Fund I aborde une phase de désinvestissement qui devrait avoir un impact positif sur le cash flow. Notons que le cluster « financial services » a vu ses bénéfices avant item exceptionnels passer de Rs 481,7 millions à Rs 630,9 millions.
Par ailleurs, concernant les services de santé privés, on fait ressortir que la société MSCL a produit des résultats améliorés. CIEL Healthcare Ltd (CHL) est sur le point de conclure les discussions avec des partenaires financiers, dont la Société Financière Internationale (SFI), afin de renforcer ses fonds propres et déployer sa stratégie. L’objectif de CHL est de construire un réseau régional intégré d’hôpitaux en Afrique en acquérant et en gérant des hôpitaux privés à travers la région subsaharienne. CHL a signé un accord pour l’acquisition d’une participation majoritaire dans la société leader des services médicaux privés en Ouganda. CHL prévoit de clôturer cette transaction dans les prochains mois, sous réserve de certaines conditions suspensives. La filière « healthcare » a réalisé des profits avant item exceptionnels de Rs 11,3 millions pour la période juillet 2014-mars 2015, contre Rs 10,1millions pour la période correspondante de la précédente année financière.
Signalons que le conseil d’administration de CIEL Ltd vient approuver l’émission d’obligations en multiples devises. Le montant maximum de la première tranche a été fixé à Rs 1 milliard. Elle fera l’objet d’un placement privé. Les titres émis ne seront pas cotés sur le Stock Exchange of Mauritius Ltd. Commentant cette opération, Jérôme de Chasteauneuf, directeur exécutif de CIEL, a déclaré : « L’objectif visé par la première tranche de cet emprunt obligataire multidevises est de refinancer à moindre coût la dette déjà contractée lors des différentes étapes du développement stratégique de CIEL ces deux dernières années. Nous comptons boucler cette opération d’ici fin juin 2015. »