En fin de semaine, quatre cas de sévices sexuels sur mineurs ont été enregistrés à Maurice et à Rodrigues et dans un cinquième cas, la victime, une habitante de Quartier-Militaire, âgée de 72 ans, agressée sexuellement par son voisin, âgé de 60 ans, a donné la chasse à coups de balai à celui-ci. Dans tous les cas rapportés, la police a ouvert des enquêtes en vue de procéder à des arrestations.
Les cas les plus graves ont été commis dans la région de Bambous où, semble-t-il, deux prédateurs pédophiles sont à l’oeuvre depuis quelque temps déjà. Dario, âgé de 36 ans et Tintin, tous deux habitant ce village à l’Ouest, sont activement recherchés par la police suite à des dépositions consignées par deux enfants, âgés de sept ans.
Accompagnés de membres de la force policière, affectés à la Child Development Unit, ces deux enfants ont raconté comment depuis le début de cette année, ils ont subi de graves sévices sexuels aux mains de ces deux sinistres individus. Les deux jeunes victimes, qui ont déjà été examinés par les médecins légistes, ont déjà montré aux enquêteurs de la police les endroits où ils ont été amenés par leurs agresseurs à différentes périodes depuis janvier dernier.
Avec les descriptions physiques données par les victimes, la police affirme être sur la bonne piste pour procéder à l’interpellation des deux suspects. Il n’est pas à écarter que d’autres enfants auraient été victimes de ces pédophiles.
Un autre cas de pédophilie a été commis à Rodrigues. Un garçon, âgé de neuf ans, a été traîné, jeudi après-midi, dans une maison abandonnée dans le village de Roseaux, avant d’être victime de sodomie aux mains d’un homme, âgé de 36 ans. Le suspect, dont l’identité a été révélée à la police, a déjà été appréhendé et placé en détention policière. La jeune victime, encore traumatisée, a dû être admise au Queen Elizabeth II Hospital.
Dans le dernier cas d’agression sexuelle en moins de 24 heures, le suspect, un sexagénaire a été pris en chasse à coups de balai par la victime, une septuagénaire. Cette dernière se trouvait dans son lit quand le suspect a pénétré à l’intérieur de sa chambre pour tenter de lui faire subir des sévices sexuels.
Mais la septuagénaire ne devait nullement se laisser faire en prenant possession du balai, qui se trouvait dans la chambre pour se défendre. Devant les appels au secours, le suspect devait prendre la poudre d’escampette. Mais il devait récidiver en revenant sur les lieux du crime dans l’après-midi. Une déposition a été faite à la police. L’agresseur sexuel est recherché.