En moins de 24 heures, la police a enregistré six cas d’agression sexuelle avec des mineures comme victimes. Dans tous les cas, l’identité des prédateurs sexuels est connue des victimes, facilitant du même coup leur arrestation par la police. Dans un cas avec la victime âgée de 14 ans et habitant Plaine-Verte, le mariage célébré en toute hâte, vendredi soir, n’a été d’aucune utilité car l’agresseur a été interpellé et placé en détention provisoire pour le délit de relations sexuelles avec une fille de moins de 16 ans.
En fin de journée de vendredi, un officier de la Child Development Unit devait découvrir une jeune fille de 17 ans dans un état délabré et en plein sommeil sur un des bancs de la gare routière de Goodlands. Lors d’une première conversation, l’adolescente devait révéler qu’elle avait déserté le toit familial depuis décembre 2011 pour chercher refuge chez un homme de 25 ans, habitant Morcellement Saint-André et qui était son amant.
La jeune fille a porté de graves accusations d’abus sexuels et de violence physique contre son supposé protecteur. Ne pouvant plus tenir le coup, elle a pris la décision de s’enfuir, mardi. Depuis, elle passait les nuits à la gare. La victime a subi un examen médical par le médecin-légiste alors que le suspect a été appréhendé. Les proches de la jeune fille ont été contactés par la police pour établir les circonstances de cette fugue alors que la fille n’avait que 14 ans et les démarches entreprises en vue de la retrouver.
À la Plaine-Verte, la police, agissant sur la base d’informations fournies par des éléments de la Child Development Unit (CDU), a procédé à l’arrestation d’un nouveau marié, âgé de 19 ans, habitant Vallée-des-Prêtres. Il est accusé d’avoir eu des relations sexuelles avec une fillette de 14 ans, avec qui il a contracté le mariage vendredi soir.
Les circonstances de cette affaire sont que dans la soirée de vendredi, des policiers et des membres de la CDU ont effectué une descente des lieux chez une famille de la rue Madras à Plaine-Verte. Ils avaient obtenu confirmation qu’un mariage avec l’épouse n’ayant que 14 ans venait d’être célébré. La mère de la jeune fille a été entendue par la police sur les circonstances de cette affaire.
De son côté, le jeune couple a soutenu qu’ils avaient eu des relations sexuelles plusieurs fois dans le passé, bien avant les noces de vendredi. Avec ce mariage, le jeune homme n’a pu éviter d’être arrêté pour relations sexuelles avec mineure, et la mère de la jeune fille pour complicité. Ils ont été placés en détention provisoire pour les besoins d’enquête.
Un autre habitant de Morcellement Saint-André, âgé de 20 ans, se trouve dans de mauvais draps. Il a été dénoncé par une étudiante de 17 ans dans un cas de « causing a Child to be sexually abused. » Le suspect a déjà été arrêté alors que la victime avait été portée manquante depuis mercredi par ses parents au poste de police de Goodlands.
Dans les trois autres, les victimes, toutes âgées de 15 ans, dont une habitante de Tranquebar, abusée sexuellement par un habitant de Sainte-Croix de 30 ans. L’acte s’est déroulé dans une voiture en stationnement à La-Citadelle. Une étudiante de Rivière-Sèche a accusé un habitant de Camp Ithier d’avoir eu des relations sexuelles avec elle depuis le mois de mars 2013 et le dernier cas concerne deux internes de SOS Village. La fille allègue qu’en novembre 2013, un adolescent de 17 ans avait abusé d’elle. Les deux ont été placés au RYC en attendant la fin de l’enquête.