La succession de nombre de délits sexuels avec des mineures en tant que victimes se maintient. Pour les dernières 24 heures, au moins trois nouveaux cas, dont un sur une petite fille de six ans et un autre sur une fillette de quatre ans, ont été rapportés à la police. En ce qui concerne le cas de la petite fille de quatre ans, sodomisée et jetée dans une fosse d’aisance à Soupir, Rodrigues, l’agresseur présumé, un collégien de 15 ans, devra être transféré incessamment au Rehabilitation Youth Centre à Maurice pour sa détention provisoire une fois les procédures d’enquête dans cette sinistre affaire bouclées par le CID de Port-Mathurin.
Dans la journée d’hier, une grand-mère habitant Grande-Rivière-Nord-Ouest, qui avait la charge de sa petite fille, a consigné une déposition contre un de ses voisins, âgé de 32 ans, pour des attouchements sexuels sur celle-ci. Les faits remontent à l’année dernière et selon les aveux de la petite victime, le mari de la voisine profitait de l’absence des autres membres de la famille dans la journée pour faire des attouchements. Le suspect, dont l’identité est connue de la police, est actuellement recherché alors que la petite fille devait subir un examen médical sous l’autorité du Police Medical Officer.
À La Valette, Bambous, une jeune fille de 16 ans, enceinte, a dénoncé un jeune de 17 ans, d’avoir eu des relations sexuelles avec elle au cours de l’année dernière. Dans sa déposition, elle n’a pas apporté de précisions quant à la date et au lieu de ces actes. La déposition a été enregistrée en présence d’un Child Development Unit Officer. Le suspect est recherché par la police.
La troisième affaire a été rapportée dans la région de Vacoas où la victime n’est âgée que de quatre ans. Le cas a été consigné par le père de la victime, un aide-chauffeur habitant la route Tranquille. La petite fille aurait été abusée sexuellement par un jeune de 15 ans, de Quinze-Cantons, il y a trois semaines. L’enquête suit son cours.
D’autre part, le présumé agresseur sexuel de la petite fille de quatre ans à Soupir, Rodrigues, devra faire l’objet d’un transfert au Rehabilitation Youth Centre à Maurice. Cette question devra être abordée lors de la prochaine comparution du suspect, inculpé provisoirement de sodomie et de tentative de meurtre, devant le tribunal de Port-Mathurin. Il devra également bénéficier d’un suivi psychologique.
Cette agression sexuelle sur une fillette de quatre ans, commise vendredi dernier, a suscité un véritable choc au sein de la population à Rodrigues. Huit jours après ce drame, un psychologue du ministère de l’Égalité du Genre, du Développement de l’Enfant et du Bien-Être de la Famille a été dépêché dans l’île en vue d’assurer le processus de psychothérapie de la petite victime. Des proches de cette dernière aussi bien que ceux de l’agresseur présumé seront également pris en charge par le psychologue du ministère.