La performance de Lottotech Ltd, société organisatrice de plusieurs jeux de hasard, a été des plus catastrophiques pour le premier semestre 2015. Affectée sensiblement par les mesures budgétaires, Lottotech Ltd a enregistré pour la période janvier-juin 2015 des profits après impôt de seulement Rs 1,4 million contre Rs 113,5 millions pour le premier semestre 2014. Du coup, la direction de la compagnie compte engager des négociations avec le Gambling Regulatory Authority (GRA) pour revoir sa contribution au Consolidated Fund (montant prélevé sur les revenus et versé directement dans les caisses de l’État).
Rendus publics ce matin, les résultats trimestriels (avril-juin 2015) et semestriels (janvier-juin 2015) de Lottotech Ltd indiquent une nette détérioration comparativement à ceux des périodes correspondantes du précédent exercice financier. Les revenus bruts provenant des ventes des tickets se sont élevés à Rs 901,6 millions pour la période janvier-juin 2015 contre Rs 1,6 milliard pour le premier semestre 2014. La baisse dans les ventes des tickets a été également conséquente pour le trimestre avril-juin 2015 (Rs 373,4 millions) comparativement aux revenus bruts pour le même trimestre de 2014 (Rs 855,7 millions).
Lottotech Ltd a terminé les premiers six mois de l’exercice financier 2015 avec des bénéfices nets de Rs 1,4 million par rapport à Rs 113,5 millions pour la période correspondante de 2014. On constate que la compagnie a essuyé des pertes nettes de Rs 16,2 millions pour le deuxième trimestre 2015 alors que l’année dernière elle avait engrangé des profits de Rs 74,8 millions. Ces résultats tiennent en compte des provisions de l’ordre de Rs 32,3 millions que Lottotech Ltd a dû faire pour un « inventory write off » et le paiement d’une « severance allowance ».
La directrice de la société organisatrice de la loterie nationale explique que la performance semestrielle est attribuable aux mesures contenues dans le budget 2015-2016. « Had there not been the impact of the exceptional items as a result of the budget measures, the company would have registered a profit before exceptional items and tax of MUR 41.9 M », fait ressortir la direction. La compagnie a été pénalisée par les mesures concernant l’interdiction des cartes à gratter Quick Win ainsi que la publicité autour de la loterie nationale. Les ventes du premier semestre 2015 ont diminué comparativement à celles du semestre correspondant de 2014 vu que la valeur des jackpots du loto a baissé de Rs 576 millions.
La compagnie s’est lancée dans la restructuration de ses opérations pendant le deuxième trimestre 2015, réduisant son personnel de 30 %. Cela a entraîné le versement d’une allocation exceptionnelle de Rs 6,2 millions aux employés licenciés. D’autre part, l’interdiction pesant sur le Quick Win a entraîné le « write off » d’un montant de Rs 26,1 millions concernant les tickets du Quick Win.
« The company has implemented various initiatives to sustain profitability over the next six months and into the future. Loto remains a flagship brand of the company », annonce le conseil d’administration de Lottotech Ltd. Celui-ci ajoute qu’elle continuera à travailler de concert avec l’équipe de management en vue de mitiger l’impact des mesures budgétaires sur les activités de la société. Une firme de consultants a été approchée pour effectuer un inventaire du jeu Quick Win et des indemnités de licenciement payées à des employés. Lottotech envisage de réclamer une compensation à cet effet de la GRA. Par ailleurs, une étude a été effectuée par la firme de consultants concernant la contribution de Lottotech Ltd au Consolidated Fund dans l’éventualité d’une demande formelle pour une révision de cette contribution.
La direction soutient que les résultats des négociations avec la GRA détermineront le niveau de rentabilité de Lottotech Ltd à l’avenir.