Une trentaine de cadres d’organismes d’accréditation venant des pays d’Afrique, d’Asie, d’Europe et d’Amérique participeront du 5 au 7 octobre à l’hôtel Intercontinental à Balaclava à la seconde assemblée générale de l’African Accreditation Cooperation (AFRAC). L’objectif est de favoriser une collaboration plus étroite avec les organismes d’accréditation d’Afrique.
La réunion abordera les questions suivantes : la mise sur pied de comités techniques, la revue du Manuel de Qualité de l’AFRAC et le plan stratégique et du business de l’AFRAC. Maurice bénéficiera également des retombées de cette seconde assemblée générale. En effet, cet événement permettra au Mauritius Accreditation Service (MAURITAS), l’organisme national d’accréditation et membre de l’AFRAC, d’optimiser sa visibilité et assurer une meilleure pénétration des produits et services en Afrique.
Les participants discuteront également du progrès réalisé sur plusieurs volets, notamment les retombées de la réunion des stakeholders sur l’infrastructure de qualité panafricaine, la formation des évaluateurs, le site web de l’organisme de certification et la coopération technique avec l’Asia Pacific Laboratory Accreditation Cooperation.
Établie en 2010 sous l’égide de l’Union africaine, l’AFRAC a pour objectif de soutenir le commerce en Afrique et d’améliorer l’accès global en éliminant les barrières techniques au commerce. Elle vise ainsi à accroître la compétitivité des produits et services africains de même qu’à améliorer la santé et la sécurité du public, et la protection de l’environnement. Plusieurs organismes d’accréditation sont membres de l’AFRAC. Parmi se trouvent l’Egyptian Accreditation Council, le Kenya Accreditation Service, MAURITAS, le Southern African Development Community Accreditation Service, le South African National Accreditation System et le Tunisian Accreditation Council.
L’accréditation est une attestation formelle délivrée par une tierce partie indépendante, sous la tutelle d’un État, déclarant qu’un laboratoire ou un organisme de contrôle est compétent dans un domaine donné. L’accréditation est reconnue comme étant un des outils susceptibles d’aider à éliminer les barrières techniques au commerce. C’est en effet un des moyens d’instaurer la confiance par un concept global pour le contrôle et l’évaluation de la conformité des produits et des prestations de services, qui ne peut être efficace que si les laboratoires d’essais et les organismes d’inspection jouissent d’une confiance réciproque dans le cadre international de l’Organisation mondiale du commerce.
MAURITAS, qui opère sous l’égide du ministère de l’Industrie, du Commerce et de la Protection des Consommateurs, a été créé suite à l’adoption de la Mauritius Accreditation Service Act 1998. Cet organisme de certification a la responsabilité de fournir un service national d’accréditation à des laboratoires, et des organismes de contrôle et de certification.
À ce jour, 16 laboratoires des secteurs public et privé ont obtenu la certification de MAURITAS. En 2010, l’organisme a sollicité l’assistance des organismes internationaux d’accréditation sous le financement de l’Agence Française de Développement, pour renforcer son programme d’accréditation et être reconnu au niveau international. Ainsi, avec l’assistance du Norvegian Accreditation, MAURITAS travaille sur la mise en application de deux projets, dont l’extension des Certification Body Accreditation Programmes dans les domaines du système de gestion pour la sécurité alimentaire et le système de gestion pour la sécurité informatique. MAURITAS collabore également avec l’Agence Française de Normalisation/Comité Français d’Accréditation pour une reconnaissance internationale auprès de l’International Laboratory Accreditation Cooperation et de l’International Accreditation Forum.