La participation d’AfrAsia Bank à hauteur de 35 % dans le groupe financier zimbabwéen Kingdom Financial Holdings Limited, soit des investissements de 9,5 millions de dollars (environ Rs 280 millions), cadre les ambitions régionales de la banque mauricienne, a déclaré Arnaud Lagesse, président de son conseil d’administration à une conférence de presse mardi conjointement avec une délégation de haut niveau de KFHL. Avec cette entrée d’AfrAsia Bank dans le capital de Kingdom, le groupe financier zimbabwéen estime que son plan d’expansion tant local que régional a bénéficié d’un bon coup de pouce, a indiqué le président de KFHL, Busi Precious Bango.
AfrAsia Bank, a déclaré Arnaud Lagesse, est heureuse d’être partie prenante de la levée de capitaux initiée par KFHL (voir le Mauricien de lundi) dans le cadre de sa stratégie de développement et également pour être en conformité aux normes régulatrices imposées par la banque centrale zimbabwéenne. L’investissement décidé par AfrAsia, a souligné son président de conseil d’administration, est une illustration de la stratégie claire de la banque mauricienne d’étendre ses ailes dans la région.
Avec des dépôts atteignant les Rs 17 milliards, a soutenu Arnaud Lagesse, AfrAsia se sent prête à renforcer sa présence dans les blocs régionaux que sont la Southern African Development Community (SADC) et le Common Market for Eastern and Southern Africa (Comesa). « Nous sommes convaincus que l’investissement dans Kingdom portera des fruits. Le groupe possède une banque qui jouit d’une bonne réputation et est aussi actif dans le domaine de la gestion d’actifs, tout en étant présent au Malawi. KFHL a enregistré une croissance impressionnante ces dernières années », a indiqué le président du conseil d’administration d’AfrAsia Bank.
La direction d’AfrAsia Bank considère qu’il y a un fort potentiel de croissance à Maurice aussi bien que dans la région et en Asie. « On est                                         sur la bonne voie », a soutenu Arnaud Lagesse. AfrAsia va financer ses investissements dans KFHL à partir des capitaux frais levés récemment. James Benoît, Chief Executive Officer, a annoncé une augmentation de Rs 476 millions du « Tier-I capital » de la banque, portant ainsi le niveau de capital réglementaire à près de Rs 2 milliards. Les actionnaires existants d’AfrAsia ainsi que de nouveaux investisseurs institutionnels et individuels très fortunés ont souscrit à la dernière augmentation de capital.
« The current capital increase is another vote of confidence from our existing shareholders, who have believed in our vision and strategies from the start, and from new investors who have examined the track record of the Bank and are excited by our growth prospects », a déclaré James Benoît. Pour le CEO, la hausse du capital de la banque place cette dernière dans une position pour poursuivre sa croissance tant à Maurice que dans la région.
Les dirigeants de KFHL sont d’avis que l’investissement d’AFrAsia apportera du « balance sheet muscle », dont le groupe financier zimbabwéen a besoin pour s’épanouir. En comptabilisant les fonds provenant de l’émission d’actions en numéraire et les crédits souscrits par d’autres investisseurs, KFHL est en mesure de satisfaire totalement les conditions de recapitalisation prescrites par la Reserve Bank of Zimbabwe. « Notre plan d’expansion au Zimbabwe ainsi que dans la région a bénéficié d’un important coup de pouce. Nous avons vu en AfrAsia Bank un partenaire qui rejoint nos objectifs en termes de développement régional », a fait ressortir Busi Precious Bango.
« It is a historic day for AfrAsia and Kingdom », a déclaré Lynn Mukonoweshuro, Group Chief Executive Officer de KFHL. Celle-ci est d’avis que les synergies qui se développeront entre les deux institutions vont créer de nouvelles opportunités de croissance. « Nous anticipons une série de mesures innovatrices », a-t-elle ajouté. Nigel Chanakira, le fondateur de KFHL, s’est félicité pour sa part d’avoir trouvé en AfrAsia un partenaire pour le long terme, affirmant que l’entrée de la banque mauricienne dans le capital de KFHL vient au bon moment, le Zimbabwe étant en plein essor économique et de grands groupes étrangers – à l’instar d’Essar de l’Inde – s’intéressant de plus en plus au pays.
Avec ses 19 succursales et des 460 guichets automatiques, la filiale bancaire de Kingdom estime détenir entre 3 et 4 % de part de marché au Zimbabwe. La banque, qui dispose d’actifs totaux de l’ordre de 155 millions de dollars, a enregistré des profits d’environ 5 millions de dollars au cours de son dernier exercice financier. « Nous pensons pouvoir doubler notre part de marché d’ici la fin de l’année financière », a annoncé Lynn Mukonoweshuro.
Le groupe KFHL emploie environ 570 personnes et le groupe est coté sur le marché boursier zimbabwéen. Outre l’activité bancaire et d’autres services financiers au Zimbabwéen, le groupe a des opérations en Afrique du Sud, au Botswana et au Malawi.