Si on attendait Albert Mooney, Bulsara voire Man To Man, c’est Love Struck qui causa la surprise dans la dernière classique de notre calendrier hippique pour offrir le titre de champion à l’écurie Foo Kune. Avec Rs 13,2M de stakesmoney, cette formation, dont l’avenir est toujours incertain, compte plus de Rs 2,7M sur son plus proche poursuivant, Merven, à cinq journées de la fin de la saison régulière. Love Struck a aussi offert à l’écurie Foo Kune la première classique de son histoire au cours d’une journée qui a aussi vu les couleurs de cette formation briller de mille feux avec Lake Geneva et Rum Tum Tugger. L’écurie Merven, qui veut donner tous les moyens à son jockey d’être champion, a vu ce dernier lui retourner l’ascenseur en lui offrant son 10e doublé en 12 journées avec l’impressionnant Kruger Rand et le grandissime favori The Pieman. L’écurie Maigrot qui a fermé ses portes à l’issue de cet après-midi dominical, a écrit la dernière page de son histoire avec Zip It que pilotait Dinesh Sooful. Les deux autres épreuves sont allées aux écuries Gujadhur et Rameshwar Gujadhur avec Kremlin Captain et l’oustider Tornado Man respectivement. Au classement des jockeys, Cedric Ségeon prend le large et compte désormais cinq longueurs d’avance sur Johnny Geroudis.
Cette épreuve fut entachée par le retrait d’Albert Mooney sur ordre du vétérinaire, pour cause de boiterie, alors que les chevaux tournaient derrière les stalles.  Ice Axe fut le plus prompt à se mettre sur ses jambes à l’ouverture des boîtes et il n’eut aucun mal à prendre la position tête et corde après 200 mètres de course. Malgré qu’il fut muni d’oeillères, Tandragee dut s’employer pour se porter à l’avant et ne parvint à ses fins qu’après le passage du but pour la première fois. Desert Sheik courait à l’extérieur de Liquid Motion, arrivait ensuite Polar Royale qui fut accompagné de Love Struck, Bulsara était au coeur du peloton en septième position et précédait François Bernadus, Man To Man qui se retrouva plus en retrait que prévu et Polar Bound.
Tandragee lança la course sur de bonnes bases, ce qui était quelque part attendu. Ice Axe resta à distance respectable et emmena le reste du peloton au sein duquel Polar Royale donna du fil à retordre à Davy Bonilla qui eut toute les peines du monde à le contrôler. Le représentant de l’écurie Rousset fut même forcé à courir en troisième épaisseur dans la ligne d’en face avant que son jockey ne décidât de le laisser partir au bas de la descente.
Le peloton se regroupa à la rue du Gouvernement où tout etait encore possible. Man To Man fut le premier à se mettre en évidence en lançant son attaque au 450m. Pris dans un tiroir à cet instant précis, Liquid Motion ne put se libérer tandis que Love Struck prit la roue de Desert Sheik sur lequel Robbie Burke avait déjà demandé un premier effort.
Tandragee aborda la dernière ligne droite en vainqueur mais c’était évident qu’il n’allait pas maintenir le tempo. Il fut du reste le premier à jeter l’éponge. Lancé le long des rails, Liquid Motion mit le nez à la fenêtre à 150m du but mais c’était sans compter avec Love Struck, monté tout en vigueur par Sherman Brown en pleine piste. Sous la poigne du Sud-Africain, l’élève de Bud Gujadhur sortit un coup de reins tout aussi percutant que Liquid Motion pour le dominer pratiquement au poteau. En prenant la troisième place, Desert Sheik est à créditer d’une belle prestation alors que Man To Man, sur lequel Rye Joorawon aurait certainement pu mieux faire, termina quatrième. La déception vint de Bulsara qui ne put faire mieux qu’une cinquième place. Love Struck boucla les 1600m en 1.35.96.