AfrAsia Bank a réalisé des profits après-impôt de l’ordre de Rs 350,7 millions pour le premier semestre (juillet-décembre 2014) de son exercice financier 2014-2015. Selon la direction de la banque, cette performance représente une progression de 50% par rapport au montant enregistré pour la période correspondante de 2013-2014.
La banque attribue en grande partie sa croissance à un bon niveau de revenus nets en intérêts, affichant un montant de Rs 414,6 millions pour les premiers six mois de l’année financière. Les revenus nets provenant des opérations commerciales ont été également conséquents, se chifrant à environ Rs 179 millions.   
Les dépenses opérationnelles de la banque se sont élevées à Rs 257,4 millions, la direction soulignant qu’il y a eu un contrôle serré de ces dépenses, ce qui, ajoute-t-elle, a permis de ramener le ratio coûts-revenus au taux de 36%, comparativement à 41% pour le premier semestre du précédent exercice financier. La banque indique que la qualité des services à la clientèle et la pratique de taux attrayants ont contribué à une augmentation de 21% de son portefeuille de crédits, qui ont atteint Rs 21 milliards fin décembre dernier, contre Rs 17,4 milliards fin juin 2014.
S’agissant des dépôts, une progression de 19% à Rs 48,9 milliards (+Rs 7,7 milliards) a été notée sur la période juillet-décembre 2014. Les crédits représentaient 43% des dépôts à la fin de l’année dernière, ce qui, estime la direction, constitue un taux conservateur. « This represents a major vote of confidence in its business model, financial standing and unique positioning in regional and international markets », soutient la direction, qui se réjouit de l’arrivée de cet « important partenaire stratégique de classe mondiale ».  
AfrAsia Bank rappelle que le dernier trimestre de 2014 a été marqué par la prise de participation de 9,5% du capital de la banque par la Banque Nationale du Canada (BNC). La BNC a l’intention de prendre une part plus importante dans le capital de la banque mauricienne.