Qui d’Aisha Allee (Blast Communications), Ravi Jetshan (Ravior), Christian Regnard (Associated Textiles), Vincent d’Unienville (D&A et Keystone) ou Lawrence Wong (La Trobe) sera élu “Entrepreneur de l’année” dans le cadre de la 12e édition de l’AfrAsia Tecoma Award 2014 ? Réponse le vendredi 17 octobre prochain, lors de la soirée de l’AfrAsia Tecoma Award au Viva Business Park, St-Pierre. Ce concours, organisé depuis 2002 à Maurice par le magazine économique de l’océan Indien L’Eco Austral, bénéficie désormais de la contribution du “master” partenaire, l’Afrasia Bank, et de la collaboration du journal Le Mauricien, de TNS Analysis et de Radio One, entre autres. Cette année, L’Eco Austral innove en introduisant “Les Tecoma Espoirs”, en l’occurrence le parrainage d’un jeune entrepreneur par chacun des cinq nominés.
« L’Eco Austral souhaite innover cette année en introduisant “Les Tecoma Espoirs” », a annoncé le directeur général de L’Eco Austral Alain Foulon. C’était ce matin à l’hôtel Labourdonnais, à Port-Louis, lors de la présentation des cinq nominés de l’édition 2014 de l’AfrAsia Tecoma Award. Ainsi, a poursuivi Alain Foulon, chacun des nominés de cette année parrainera un jeune entrepreneur de son choix, dont l’entreprise compte au moins une année d’existence et pas plus de quatre ans. « L’engagement du nominé consiste à le rencontrer au moins une fois par trimestre pour lui donner des conseils par rapport à son développement, sa stratégie et lui faire éventuellement profiter de son réseau. De notre côté, nous lui offrirons un crédit de publicité et un suivi médiatique. De son côté, AfrAsia s’engage à apporter des conseils à chacun des cinq jeunes entrepreneurs choisis par les nominés comme “Tecoma Espoir” »,  a-t-il dit.
Selon le directeur général de L’Eco Austral, “l’Entrepreneur de l’Année – L’AfrAsiaTecoma Award” est devenu aujourd’hui un événement incontournable dans l’océan Indien et a désormais un site internet qui lui est entièrement dédié (www.tecoma-award.com). « Ce qui fait l’originalité de ce concours, c’est que c’est nous qui, grâce à notre magazine, allons au-devant des chefs d’entreprises mauriciens. Nous allons les chercher et les sélectionnons selon des critères très spécifiques, alors même qu’ils n’auraient peut-être jamais souhaité se mettre en avant eux-mêmes ! » a-t-il expliqué, avant de détailler les critères (voir encadré). Alain Foulon a ensuite élaboré sur la méthodologie employée (voir encadré)  dans le cadre de la compétition.
Depuis le lancement du concours de l’Entrepreneur de l’année à La Réunion, en 1995, et à Maurice, en 2002, poursuit-il, ce sont plus de 170 dirigeants d’entreprise, issus de différents secteurs d’activité et de toutes les catégories d’entreprises, qui ont été mis en avant et montrés comme des exemples de réussite. « Il s’agit avant tout de créer une émulation, de raconter des “success stories” et de contribuer au développement d’une culture de l’entrepreneuriat qui, seule, permet à nos îles d’exister encore dans une économie qui se mondialise de plus en plus », a-t-il précisé.
Le Deputy CEO d’AfrAsia Bank, Kamben Padayachy, s’est pour sa part félicité que les valeurs du concours (progression, innovation, dynamisme à l’extérieur et engagement personnel citoyen) sont les mêmes que sa banque partage et réalise. Le CEO d’AfrAsia Bank, James Benoît, a de son côté affirmé que son partenariat avec L’Eco Austral a un impact stratégique dans la région, ainsi qu’en Afrique. Alain Foulon a ensuite présenté chacun des nominés (voir photo). Et d’annoncer que le lauréat sera connu le vendredi 17 octobre lors de la soirée de l’AfrAsia Tecoma Award au Viva Business Park, St-Pierre. Le Mauricien reviendra dans ses prochaines éditions avec une présentation détaillée de chacun des cinq nominés.