L’Africa Centre of Excellence, division créée par le Board of Investment (BoI) pour soutenir les investisseurs locaux et étrangers qui souhaitent faire des affaires en Afrique, organisera du 29 avril au 3 mai une « Mozambique Week » à son siège à Port-Louis où il sera question des opportunités d’affaires qui pourraient être développées par les entrepreneurs locaux dans ce pays situé dans la région du sud-est de l’Afrique et dont l’économie est en pleine croissance.
L’Africa Centre of Excellence organisera ces rencontres professionnelles en collaboration avec l’agence officielle de promotion des investissements du Mozambique qui conduira une délégation d’au moins sept membres à Maurice. La délégation mozambicaine sera emmenée par la directrice du service de développement des affaires de l’agence de promotion des investissements et comprendra des représentants des secteurs bancaire, manufacturier, touristique, agro-industriel ainsi que de la zone économique spéciale.
« Nous avons déjà à notre agenda la tenue d’une trentaine de rencontres professionnelles directes. Beaucoup d’opérateurs locaux se sont déjà manifestés pour ces réunions individuelles », a déclaré Kevin Bessoondyal, Head of Africa Centre of Excellence, au Mauricien. Le BoI a également prévu la tenue d’un déjeuner de travail avec les sociétés mauriciennes qui ont investi au Mozambique et qui souhaitent étendre leurs opérations dans ce pays.
Plusieurs groupes importants de Maurice ont fait des investissements conséquents au Mozambique depuis un certain nombre d’années. Dans le secteur sucrier, le groupe Alteo à travers les activités de Compania de Sena, a marqué fortement sa présence. Dans l’agro-industrie, le groupe Innodis a développé ses activités dans un domaine prometteur : l’aviculture. Le groupe compte faire, avec son nouveau partenaire la société Irvine, d’autres investissements pour accroître sa production dans les années à venir. Des entreprises mauriciennes sont aussi présentes dans les secteurs bancaire (Mauritius Commercial Bank), des nouvelles technologies de l’information et de la Communication (Seacom Ltd.), des services comptables (Grant Thorton, manufacturier (FAIL/Avitech, Rogers), alimentaire (VitaRice Ltd.), entre autres.
Selon une étude de marché réalisée par l’Africa Centre of Excellence, le Mozambique est perçu comme « one of Africa’s success stories », cela au vu des progrès économiques soutenus. « The country’s location, its abundant endowment of renewable energy, it’s still unexploited mineral wealth and its market-oriented policies boast a lucrative investment environment Mauritian companies can tap on », souligne la direction du Africa Centre of Excellence.
Le Mozambique a enregistré ces dernières années un taux de croissance moyen de 7,3 %, les services représentant environ 44 % du Produit Intérieur Brut (PIB), précédant le secteur agricole (31,8 %) et l’industrie (24,6 %). Le taux d’inflation a oscillé entre 5 et 6 % en 2011 et 2012 alors que le déficit budgétaire et la dette publique se situent à près de 6,5 % et 40 % du PIB respectivement. L’étude du Africa Centre of Excellence indique que les fournisseurs de services à Maurice ont la possibilité de développer au Mozambique des activités dans les domaines de la finance, des TIC et de la logistique. Les entrepreneurs locaux peuvent également faire partie des projets de partenariat dans le secteur d’exploitation des réserves de gaz et du charbon. Des investissements peuvent aussi être envisagés dans des secteurs porteurs comme l’ingénierie légère et le textile et l’habillement en sus des activités agricoles (production de bananes, poulets sur table, maîs, de riz et légumes). Les opportunités d’affaires dans le secteur du tourisme méritent également d’être considérées, estime l’Africa Centre of Excellence.
« With around 23 millions citizens, this is a society where things could change very rapidly and investors ought to keep it on their radar », conclut l’Africa Centre of Excellence.
Par ailleurs, les activités promotionnelles du BoI concernant les marchés africains se multiplient. Après la tenue de la « Mozambique Week », une délégation d’environ une vingtaine d’entrepreneurs mauriciens, conduite par le BoI, se rendra successivement à Dar-es-Salam, en Tanzanie, à Nairobi, au Kenya, et à Kampala, en Ouganda, pour étudier les possibilités d’investissement dans ces pays. Prévue du 6 au 10 mai, la mission propectera, à travers des rencontres d’affaires ciblées, les possibilités d’investissements dans les secteurs tels les services financiers, les TIC, l’immobilier et la manufacture.
Le BoI a bénéficié du soutien des agences de promotion de chacun de ces pays pour l’organisation de la tournée des entrepreneurs locaux. Les protocoles de coopération (Memorandum of Understanding) signés avec ces agences aident à faciliter de tels échanges, fait-on ressortir dans les milieux du BoI.