Le branle-bas de combat a déjà sonné pour la Fédération mauricienne de Judo. A vendredi minuit, lorsque les entrées pour l’Africa Judo Open, qui se disputera les 7 et 8 novembre, ont pris fin, quelque 260 judokas inscrits, venant de 56 pays, ont été notés. C’est pour le moins une liste record pour cette compétition, qualificative pour les Jeux Olympiques de RIO en 2016. Pour l’heure, 168 judokas et 92 judokates se sont inscrits, alors qu’au niveau de Maurice, ils seront 29 à tenter leur chance.
Pour Joseph Mounawah, cheville ouvrière de l’organisation de cette présente édition, le nombre d’entrée témoigne, dans une très large mesure,de la confiance que les judokas de ces pays placent dans l’organisation mauricienne et aussi une occasion de mettre cette compétition dans la durée. «Sans aucun doute que ces 260 entrées sont un record. Elles nous confortent aussi dans notre système d’organisation, surtout que la grosse majorité de ces judokas seront à Maurice pour gagner des points en vue d’une possible qualification pour les JO de 2016», explique Joseph Mounawah.
Ce dernier n’est toujours pas à l’abri des soucis, voire des inquiétudes, eu égard au nombre d’inscrits. Une des premières conséquences face à cet afflux de participation, c’est que l’organisation va devoir considérer à installer trois surfaces de compétitions au lieu de deux dans un Pandit Sahadeo assez restreint en espace. «Nous devons compter plus de 20 heures de compétition sur deux jours et nous devons aussi respecter un rendez-vous de 48 heures. Donc, il nous faudra mettre encore plus de moyens pour réussir cette compétition», avance encore Joseph Mounawah.