On dit que c’est l’une des plus belles baies du monde. Ou encore qu’elle est la capitale de la mode et de la gastronomie sud-africaine. Cape Town, c’est vrai, est un peu tout ça. Mais c’est surtout une ville bercée entre traditions et modernité. Un lieu simplement magique, où le temps s’est figé comme pour mieux nous le faire apprécier.
Tous ceux qui sont déjà passés par Cape Town vous le diront : la ville ne laisse jamais indifférent, tant elle semble animée d’une vie propre, presque faite de chair et de sang. Dès les premières secondes, son charme envoûte, captive, jusqu’à créer une heureuse et bienfaisante dépendance. Car Le Cap surprend autant par son dynamisme que par sa diversité, culturelle, entre autres. Une pluralité que l’oeil découvre aussi en balayant les incroyables paysages de la cité. Comme si, soudain, une porte s’était ouverte sur un autre monde. D’un côté, la baie – que l’on dit l’une des plus belles du monde; de l’autre, des falaises, qui plongent dans l’Atlantique. Plus loin, des plages, des vignes à perte de vue. Puis des montagnes, des espaces incroyablement verts, Robben Island… C’est simple : si toute l’Afrique du Sud avait dû se concentrer en un point, ce serait sans aucun doute dans la ville du Cap !
Tantôt moderne, tantôt traditionnelle, la cité se trouve à des années lumières de nos habitudes. Située à 4,130 km de Plaisance, Cape Town vit en effet à son propre rythme, perdue entre la vivacité de son activité économique et, quelquefois, la nonchalance d’un mode de vie presque anachronique. Car le temps, à cet endroit spécifique du globe, s’écoule comme nulle part ailleurs, pareil à une autoroute que l’on aurait volontairement garnie par endroits de ralentisseurs. Histoire de nous rappeler que la vie est éphémère, qu’il faut en apprécier chaque seconde et que, s’il faut se remuer, alors autant le faire “sans trop se presser”.
Au carrefour de l’histoire…
Autant le dire tout de suite : de Maurice, Le Cap apparaît comme une destination privilégiée dans une proximité immédiate. Car la ville offre plus que le simple “effet de dépaysement” que l’on trouve finalement partout ailleurs. Aux yeux du touriste lambda, Cape Town, la “bouillonnante”, dispose d’incroyables atouts que l’on pourrait résumer à un parcours quasi initiatique entre voyages gastronomique, politique et historique, “en terre d’Afrique”.
L’endroit est d’un charme exceptionnel. En direction du sud, l’on part à la découverte de Camps Bay, Clifton Bay et Hout Bay. Autant d’endroits que l’on se plaira davantage à visiter en minibus qu’en voiture, histoire de rendre le voyage encore plus pittoresque. Que dire des plages ? Qu’elles invitent à la relaxation serait un euphémisme. Tout autant que de qualifier de “fabuleux” le sommet de Table Mountain, la fameuse “montagne au sommet plat” – que l’on atteindra à pieds ou en téléphérique – , et d’où Cape Town paraît à la fois si lumineuse et si magique.
Les amoureux d’histoire, eux, préféreront sans aucun doute Robben Island, petite île classée au Patrimoine de l’humanité, située à 15 km seulement des côtes. Sur place, un coup d’oeil sur l’horizon lointain offrira un éclairage unique, à la fois sur la ville du Cap et sur Table Mountain. Un panorama qu’aura longtemps (18 ans) dû contempler Nelson Mandela de derrière ses barreaux. Car la prison de l’île, le temps d’une visite de quatre heures, offre un spectacle intemporel : une plongée en apnée libre dans le terrible passé de l’Afrique du Sud.
Bonne chère…
De retour en ville, l’on profitera d’un de ses délicieux Bed & Breakfast. L’occasion de goûter à d’autres plaisirs, gustatifs ceux-là. À ce titre, rappelons que l’Afrique du Sud est “terre de vins”. Et que Cape Town constitue l’une des régions viticoles les plus prolifiques du pays, et même du continent africain. Un coup d’oeil alentour suffit d’ailleurs à s’en convaincre. Car à partir de là, les vignes s’étendent sur pas moins de 200 kilomètres. Franschhoek, Stellenbosch, Wellington, Paarl… Autant d’appellations de régions dont le vin a fait la renommée. Avec plusieurs aires de production distinctes : Constantia, Durbanville, Hermanus, Olifants Rivers, Swartland… et autant de cépages. Preuve que si le “grand Cape Town” est à visiter, il l’est encore plus à “déguster” !
Quant aux amoureux de Dame Nature, nul doute qu’ils apprécieront le détour. Entre les forêts verdoyantes et les randonnées en montagne, leur bonheur sera total. Car Le Cap, c’est le rendez-vous idéal des écologistes et autres défenseurs de la cause animale. Il faut dire que les endroits ne manquent pas, à l’instar de Hermanus, un ancien village de pêcheurs – au cachet indiscutable – devenu très prisé des touristes en quête de baleines australes. Là, chaque année, et plus exactement de juin à novembre, les cétacés font une pause dans leur migration vers les eaux chaudes. Certains se risquent même à rentrer dans la baie, pour la plus grande joie des amateurs ! Un spectacle à ne manquer à aucun prix !
On l’aura compris, Cape Town est d’une immense richesse et chacun y trouvera son compte. Sans compter que sa relative proximité géographique avec Maurice en fait résolument une destination de choix. Les billets, d’ailleurs, restent abordables. Deux compagnies desservent la ville : Air Mauritius, en vol direct, et South African Airways (SAA), via Johannesburg. Quant aux prix, ils sont actuellement compris entre Rs 27,800 et Rs 33,800, toutes taxes comprises, du côté de la compagnie nationale, et sont à environ Rs 30,500 chez SAA.