Lionel de Robillard, vivant depuis de nombreuses années à Cape-Town, Afrique du Sud, a été agressé mortellement, dimanche dernier, à coups de ses propres béquilles. L’auteur de cette agression n’est autre que la compagne de la victime, une Sud-Africaine, âgée de 54 ans, avec qui il entretenait une relation depuis sept ans. Le Mauricien, âgé de 50 ans, père de trois enfants, vivait séparé de son épouse.
La découverte de ce crime macabre avait été faite par des voisins dimanche dernier. Murray Williams, journaliste au Cape Argus, révèle que dimanche, des voisins furent surpris de voir la victime rampant sur le pavé à Shearwater Drive dans une tentative de fuir son assaillante.
La victime, qui travaillait en tant que vendeur chez Turner & Turner Motors, affirme qu’il avait été sauvagement agressé à coups de béquille par sa compagne. Lionel de Robillard se déplace avec ces béquilles depuis plus d’un an suite à une intervention chirurgicale en vue de remplacer un de ses reins.
Les voisins affirment avoir protégé le Mauricien de naissance d’autres coups avant d’être transporté d’urgence à l’hôpital. Il portait de graves blessures sur tout son corps et à la tête. La compagne a été appréhendée suite à la version des faits de la victime, qui a succombé à ses blessures mardi matin.
Patrick de Robillard, frère de la victime, habitant Johannesburg, affirme que lors d’une récente conversation avec son frère, celui-ci avait révélé qu’il était victime de violence physique de la part de la prévenue. Pas plus tard que la semaine précédente, Lionel de Robillard avait été victime d’une crise cardiaque et l’année dernière, il avait été agressé au marteau.
« Mon frère m’avait confié qu’il voulait rentrer à Maurice en vue de s’y installer pour le reste de sa vie », ajoute Patrick de Robillard encore sous l’effet du choc.
Les funérailles de la victime se sont déroulées hier alors que la suspecte a comparu devant la Muizenberg Magistrate’s Court, vendredi dernier pour être reconduite en cellule policière.