L’île Maurice et la Zambie ont signé, hier, un accord de coopération dans divers domaines après deux jours de discussions à Port-Louis lors de la deuxième session de la Zambia/Mauritius Joint Permanent Commission of Cooperation.
Lors de la cérémonie, le vice-Premier ministre et ministre des Finances a situé l’importance que Maurice attache au développement du continent africain. « Nous sommes heureux de signer cet accord qui démontre l’engagement de Maurice vers davantage de coopération avec la Zambie dans divers secteurs qui sont mutuellement bénéfiques aux deux pays. Nous pouvons aussi apprendre l’un de l’autre tout en favorisant la coopération régionale », a déclaré Xavier-Luc Duval. Les deux pays, ajoute-t-il, finaliseront bientôt deux Memorandums of Understanding (MOU) relatifs au secteur des services et au transport aérien. Le VPM a rappelé que la Zambie est un pays d’une très grande superficie, 754 000 km carrés, avec une population d’environ 13,5 millions de personnes. Cet exportateur de cuivre et de minéraux a connu une croissance impressionnante de l’ordre de 7 % l’année dernière. « Nous croyons dans le développement de Maurice et de celui de l’Afrique et pour cela, il nous faudra enlever les barrières commerciales sur les produits et services », a fait ressortir M. Duval.
En matière d’éducation, le ministre a parlé des 50 bourses offertes par le gouvernement mauricien aux pays africains, dont deux seraient octroyées, tous frais payés, aux étudiants zambiens. « Il se pourrait que ce nombre passe à cinq ou à dix. Nous allons sûrement augmenter ce nombre s’il y a une demande dans ce sens », ajoute Xavier-Luc Duval. La coopération entre les deux pays se fera également au niveau du football, dit-il.
Pour sa part, le ministre zambien des Affaires étrangères, Dr Effron C. Lungu, a soutenu que le succès de la Joint Permanent Commission of Cooperation confirme la synergie qui existe entre les deux pays. L’accord signé inclut la facilitation du commerce et de l’investissement, les services financiers, l’intégration économique, les douanes, le transport, les relations diplomatiques, le commerce et l’industrie, l’agriculture, la protection de l’environnement, la pêche, la coopération culturelle, la question du genre, la sécurité sociale, les TIC, le tourisme, la santé, la formation, l’éducation, la science et la technologie, la jeunesse et les sports, l’énergie et l’eau, le logement, les questions légales et l’emploi et les relations industrielles.
Dans le détail, les deux pays discuteront du transport aérien, de la formation des Zambiens dans le domaine maritime, de la gestion du port, des frontières et des procédures d’immigration, des relations entre les Chambres de commerce des deux pays, de la participation aux foires commerciales, de la mise en place de joint-ventures dans le secteur textile et manufacturier et dans la production sucrière, du partage de connaissances et d’expertise dans le domaine de l’environnement et de l’écologie, ainsi que dans le domaine de la santé à travers les échanges d’informations sur la recherche, la médecine traditionnelle, la prévention du VIH et les campagnes de sensibilisation.