Afsar Ebrahim, Deputy Group Managing Partner de BDO pour Maurice et dans la région africaine, figure parmi ceux qui sont les plus familiers avec le potentiel économique existant en Afrique. « Ce continent comprend 52 pays avec chacun sa propre culture, sa propre approche, sa propre forme de gouvernance. Il y a des richesses qui attirent l’Inde et la Chine, intéressées par les ressources naturelles. C’est un marché émergeant dans beaucoup de secteurs ». Il reconnaît toutefois que Maurice n’a pas encore une stratégie définie, un plan d’action spécifique en ce qui concerne la présence mauricienne en Afrique. Dans l’entretien qu’il a accordé au Mauricien cette semaine, il évoque le potentiel existant en Afrique mais aussi la situation économique à Maurice. Commentant la situation en général, il souhaite que « l’on retourne à des valeurs sûres, qu’on célèbre les gens qui réussissent au lieu de les casser… »