Les choses s’activent à grands pas dans le cadre de l’organisation à Maurice de l’Assemblée générale des secrétaires généraux de l’Association des Comités Nationaux Olympiques d’Afrique (ACNOA). Cette rencontre qui se tiendra au Centre des Conférences à Grand Baie du 20 au 22 septembre verra la participation des instances des plus importantes du sport mondial. Cependant, la présence qui méritera toutes les attentions sera sans aucun doute celle de Jérôme Poivey. Le  Head of the International Relations Governance (IRG) au sein du Comité International Olympique (CIO) pour l’Afrique sera parmi ceux qui feront le déplacement. L’information a été confirmée hier matin à Week-End par le secrétaire général du COM qui gère tout le dossier de l’organisation de cette assemblée.
Qui dit présence de Jérôme Poivey dit sans aucun doute une rencontre inévitable avec le ministre mauricien de la Jeunesse et des Sports autour du Sports Act. On se souviendra que dans un courrier en date du 25 avril, celui qui fait le tour de l’Afrique pour essayer de faire travailler ensemble les comités olympiques et les instances gouvernementales dans le respect de la Charte Olympique et la souveraineté d’un pays  avait fait un certain nombre de commentaire sur la situation du sport à Maurice.
Jérôme Poivey avait notamment mentionné dans son courrier — dont la rédaction avait été faite après une rencontre informelle avec le PS du MJS, Kumar Daby à Moscou — que le CIO est disposé à agir à titre informel et consultatif dans le cadre de la révision de la nouvelle loi à Maurice.
Pour l’heure, cette réunion, qui sera certainement très attendue en septembre, n’est pas encore à l’agenda. Car selon Vivian Gungaram, les différentes rencontres qui sont prévues durant le passage de ces personnes à Maurice ne sont encore qu’à l’état de propositions. Mais le moins qu’on puisse dire c’est que le CIO, à travers la Solidarité Olympique, sera fortement représenté durant cette assemblée générale. Outre Jérôme Poivey, le COM a obtenu la confirmation de la présence de Pere Miro, qui n’est autre que le directeur de la Solidarité Olympique. L’Espagnol sera accompagné de Pamela Vipond, Karina Drogbaire et de Yousuf Yussi.
« La présence de cette équipe de la Solidarité Olympique sera une occasion pour l’ACNOA de faire le bilan des boursiers de la Solidarité pour les Jeux Olympiques de Londres. Il est intéressant de savoir que l’Afrique avait bénéficié de 251 bourses et tous n’ont pas été qualifiés pour les Jeux ni ont-ils brillé à Londres», explique Vivian Gungaram à Week-End. Qui ajoute que ce bilan sera intéressant, surtout que certains points seront pris en considération dans le plan quadriennal que l’ACNOA compte mettre en place avec le soutien de la Solidarité Olympique afin de redorer le blason du sport africain aux 31es olympiades à Rio de Janeiro au Brésil en 2016.
Le CNO de Moscou également présent
En parlant de Rio 2016, le secrétaire général du Comité Olympique Maurice (COM) a indiqué qu’une délégation de la ville organisatrice des prochains Jeux Olympiques viendra faire une représentation devant les secrétaires généraux  de l’ACNOA. Il en sera de même pour la ville de Nanjig, organisatrice des Jeux Olympiques de la Jeunesse en 2014.
En attendant la mise au point des différents programmes de ce rendez-vous, une question reste néanmoins posée. En effet, si la tradition veut que ce soit le ministre de la Jeunersse et des Sports du pays qui organise cette assemblée qui procède à l’ouverture de cette rencontre, on se demande qui fera l’ouverture de cette assemblée des secrétaires généraux au vu des relations exécrables entre le COM et le MJS?