Ils seront finalement huit candidats qui brigueront demain après-midi, lors de l’assemblée générale élective, les deux places d’administrateurs au Mauritius Turf Club laissées vacantes après que le mandat du président Gilbert Merven et de son acolyte Jean-Marc Ulcoq soit arrivé à terme.
Anil Kumar Ramnarain et Pravesh Kumar (Kevin) Boodhoo, deux néophytes à ces élections, ont jeté l’éponge cette semaine. Yahia Nazroo, que nous avons contacté ce matin, s’apprêtait à informer le MTC par voie de lettre de son retrait à ces suffrages. Ramnarain, membre du MTC depuis seulement 2012, également Rotarien prononcé, est connu surtout pour ses activités philanthropiques. Il reproche le manque de communication du MTC autour de cette assemblée générale du 27 février 2015.
Boodhoo, qui a intégré le club en 2011, était toujours considéré comme un proche du président Merven. Il s’est retiré de la course pour soutenir ouvertement Pierre de Chasteigner du Mée et Jean-Noël Fayolle. Nazroo, pour sa part, a toujours été l’une des voix de l’opposition à l’AG du club et interpellait souvent le président Merven dans ses démarches. Nazroo est connu pour sa grande proximité avec Abdullah Atchia, qui est toujours à la recherche d’un premier mandat comme administrateur du MTC. Pour rappel, les huit candidats encore en lice sont Pierre de Chasteignier Du Mée, Mukesh Balgobin, Jean-Noël Fayolle, Christian Lafraisière, Abdullah Atchia, Pravin Desai, Francis Maurel et Giovandane Appadoo.
Valeur du jour, les échos de la rue Eugène-Laurent accordent à Pierre de Chasteignier Du Mée et Mukesh Balgobin les meilleures chances de passer ce cap électif de demain. Mais une surprise de dernière minute n’est pas à écarter. On parle là du candidat Jean-Noël Fayolle. Pour ce qui est de la succession de Gilbert Merven à la présidence, on avance les noms de Jeenarain Soobagrah et d’Alain Noël, avec un léger avantage, dit-on, au premier nommé.
Par ailleurs, de source bien informée, il nous revient que deux motions figurent à l’agenda de cette assemblée générale concernant la ratification de membres associés au statut de membres fondateurs et les aspirants nouveaux membres (membres associés). Pour certains, ces deux motions ne peuvent figurer à l’ordre du jour de l’AGE, étant contraires aux dispositions des statuts du club, mais le Mauritius Turf Club aurait reçu un avis légal favorable pour aller de l’avant.
Dans un autre ordre d’idées, deux autres motions sont également prévues. L’une concerne la possibilité de créer une cellule d’écoute pour entendre les suggestions des turfistes et qu’une réunion soit prévue avec les administrateurs à ce sujet une fois par mois. L’autre a trait à la mise sur pied d’un comité afin d’assister les administrateurs du club dans toute considération de demande de renouvellement de licence d’entraîneur ou d’assistant-entraîneur, et toutes nouvelles demandes pour prendre part aux examens d’entraîneur et d’assistant-entraîneur pour éviter toute proximité avec l’organisation de toute forme de jeux sous la Gambling Regulatory Act afin d’assurer l’indépendance totale des entraîneurs en tant que licence holders du club, et que tout soit fait conformément aux principes de bonne gouvernance et de transparence.
En ce qu’il s’agit de l’admission des nouveaux membres fondateurs, ils sont au nombre de 11 et de 45 qui ont fait acte de candidature pour ce qui est des membres associés. À noter aussi que le MTC compte depuis mardi trois nouveaux entraîneurs. Simon Jones, Nicolas Dupavillon et la Sud-Africaine Candice Dawson ont réussi les examens (écrit et pratique) imposés par le club pour exercer à ce poste.