Les manoeuvres sont bel et bien enclenchées en vue de l’assemblée générale élective de la Mauritius Football Association (MFA), prévue en octobre prochain. Selon nos informations, l’actuel président de la MFA (en congé), Vinod Persunnoo, n’aurait pas dit son dernier mot quant à une éventuelle candidature pour briguer un nouveau mandat.
Si son club Mahébourg Quartier a déjà fait savoir que Vinod Persunnoo sera remplacé par Eddy Grenade, décision prise lors d’une assemblée générale le 1er juillet dernier, il se trouve que cette décision est vertement contestée par Persunnoo lui-même. Selon son entourage, l’assemblée générale de Mahébourg Quartier se serait tout simplement résumée à une rencontre et certains paramètres n’auraient pas été respectées pour favoriser une assemblée générale à proprement dit.
Qui plus est, Vinod Persunnoo aurait laissé entendre à ses proches que certaines personnes, impatientes d’accéder au pouvoir, mènent une campagne contre sa personne. « Je n’ai pas encore dit mon dernier mot. Je reste serein et j’attends le verdict du Registrar of Associations quant à la crédibilité de l’assemblée générale de Mahébourg Quartier », a-t-il ajouté.
En ce qui concerne son éventuelle candidature à la prochaine assemblée générale élective, Vinod Persunnoo n’a ni confirmé ni infirmé sa démarche mais a indiqué tout simplement qu’il ferait connaître sa position dans les jours à venir. « À l’heure actuelle, je préfère garder le silence. Mais je vais me faire entendre d’ici peu. »
Pendant ce temps, nous apprenons que les consultations vont bon train afin de regrouper un maximum de personnes dans son camp. Selon les indications, tout porte à croire qu’il y aurait deux clans qui pourraient s’affronter à cette élection. D’un côté, un groupe mené par Vinod Persunnoo, et de l’autre Anwar Elahee.
Ce dernier a été délégué comme le leader du groupe de l’alternance. Lors d’une conférence de presse tenue dans le sillage du Congrès de la FIFA, ce groupe avait ouvertement réclamé la dissolution du comité directeur de la MFA et la mise sur pied d’un comité intérimaire sous l’égide de la FIFA « afin d’assainir la situation du football mauricien, terni par le scandale des allégations de matches truqués en Second Division League. »
Anwar Elahee avait laissé entendre qu’une cacophonie régnait au sein de la MFA avec notamment une affaire entrée en cour et une déposition au CCID. « On ne sait plus où on va. L’heure est venue de dissoudre le comité directeur, qui n’est plus crédible. Le président de la MFA, Vinod Persunnoo, est en minorité dans le comité. La MFA est en déficit. Le mieux est de mettre sur pied un comité intérimaire sous l’égide de la FIFA », avait-il estimé.