– Une évacuation par Transall (avion militaire français) dimanche et deux par l’Islands Development Corporation des Seychelles les 17 et 20 janvier

– Agacement des habitants devant « l’indisponibilité  fréquente » du Dornier pour Agalega

En onze jours, soit du 17 janvier à dimanche, trois malades d’Agalega ont dû être évacués d’urgence. Deux d’entre eux ont été transférés vers les Seychelles par l’avion de l’Islands Development Corporation de cet archipel tandis qu’une femme dans un état grave a été transportée vers Maurice par le Transall, un avion militaire français. Selon nos informations, les habitants sont en colère du fait de « l’indisponibilité assez fréquente » du Dornier lorsqu’il s’agit d’évacuation en urgence dans l’archipel. On s’apprêterait même « à faire appel directement au Prime Ministers Office » pour trouver une solution à ce problème.

Il y a une véritable solidarité et mobilisation parmi les habitants à Agalega à chaque fois qu’il s’agit des personnes nécessitant urgemment un traitement en dehors de l’archipel. Tôt hier matin, au niveau de l’administration des deux îles aussi bien que parmi les habitants, tout un chacun a déployé des efforts pour faire évacuer une malade souffrant de cancer et dont l’état de santé s’était aggravé. Les proches du malade et les habitants ont été soulagés en apprenant que le Transall atterrira dans la matinée pour transporter cette malade vers Maurice. Soulignons que c’était hier la quatrième évacuation de malades en urgence et dans tous les cas, le gouvernement mauricien a eu recours aux services des étrangers.

S’agissant des trois autres transferts en urgence – un homme d’une quarantaine d’années le 17 janvier et deux enfants en bas âge le 20 janvier –, c’est un avion de l’Islands Development corporation des Seychelles qui est venu chercher les malades. Les trois malades ont été dirigés vers les hopitaux aux Seychelles. Tandis que les deux enfants, qui étaient accompagnés de leurs parents sont déjà rentrés chez eux, l’autre malade, lui, se trouve toujours aux Seychelles et devrait subir une intervention chirurgicale incessamment.

À la suite de ces dernières évacuations des malades par des services étrangers, des habitants commencent à se poser des questions sur l’indisponibilité du Dornier. « Nou trouve ki Dornier souvan anpann kan bizin zot pou Agalega e nou finn deza koz sa problem-la avek Mme Daureeawoo. Nou tann dir ki ena trwa avion Dornier eski toule trwa an pann ansam ? » se demande une mère de famille en colère. Selon cette dernière, des habitants veulent alerter le PMO sur cette question. Les habitants disent être soulagés devant l’évacuation de cette malade dès hier. « Ki ti pou arive si sa avion franse-la pa ti disponib yer e si avion Seychelles pa ti pou kapav fer sa voyaz-la ? » poursuit notre interlocutrice.

À la suite de ces trois évacuations de malades, les habitants interpellent à nouveau les autorités à Maurice concernant la nécessité de l’amélioration du service de santé dans l’archipel. « Li pa sufi anvoy enn dokter anplis, bizin ki ena bann lekipman ek personel ki bizin dan sa lopital ki nou ena-la. Enn pake fwa nou finn dir bann depite ek minis ki finn vinn isi donn nou enn lopital », témoigne une habitante, amère, devant les doléances auxquelles les autorités restent sourdes.