• Le mauvais temps et une mer impraticable empêchent le débarquement des passagers
  • Les enfants de l’Île du Sud fréquentant le collège de l’Île du Nord contraints à rester chez eux depuis hier
  • Les habitants privés d’informations météo en raison de l’absence de réception de la MBC depuis décembre

Depuis le début de la semaine, l’archipel d’Agalega subit de mauvaises conditions climatiques. En outre, la mer est si houleuse que l’Outer Islands Development Corporation (OIDC) n’a pu procéder au débarquement des passagers et des marchandises du MV Trochetia lundi dernier. Hier et aujourd’hui encore, les élèves résidant à l’Île du Sud et fréquentant le collège MEDCO, sur l’Île du Nord, n’ont pu faire le déplacement en barque à cause d’une mer démontée. « Letan-la finn deteyore depi yer e azordi letan pa bon ditou », confient des habitants.

Ces 80 travailleurs indiens, recrutés par la firme indienne Larsen & Toubro pour les travaux de construction d’une piste d’atterrissage et d’une jetée dans l’archipel, mais aussi pour d’autres projets, iront rejoindre plus d’une centaine d’Indiens se trouvant sur place depuis décembre.
Mais depuis hier, c’est la détérioration du temps qui est la principale préoccupation des habitants dans les deux îles. « Letan-la bien move. Ena gro lapli ek boukou divan », disent-ils.

Toutefois, c’est une journée normale de travail dans tous les secteurs, sauf pour les cinq collégiens résidant dans le sud et qui n’ont pu entreprendre le voyage par bateau pour venir à l’école à l’Île du Nord.

En cette période de mauvais temps, les Agaléens sont l’impossibilité eux de capter les émissions de radio et de télévision de la MBC, en raison d’une panne de l’émetteur se trouvant dans l’archipel.

De ce fait, ils sont privés d’informations au sujet des bulletins émis par la station météorologique de Vacoas. Des habitants affirment au Mauricien qu’ils ont fait plusieurs plaintes au sujet de cette panne auprès de l’administration de l’OIDC dans l’archipel mais que leurs doléances sont jusqu’à présent restées vaines. Ils sont ainsi privés depuis plusieurs semaines d’informations mais aussi de temps de distractions.

Selon nos informations, un groupe de techniciens de la MBC ferait partie des passagers se trouvant à bord du MV Trochetia. Ils sont venus spécifiquement pour résoudre cette panne à l’émetteur.

En attendant, les rares habitants qui sont connectés au réseau internet, et qui ont aussi chez eux une chaîne de télévision privée, dans un geste de solidarité, communiquent les informations qui leur parviennent aux autres résidents de l’archipel.

À noter que selon le service météorologique, le cyclone tropical Gelena se trouvait à 4h ce matin à environ 400 km à l’ouest-sud-ouest d’Agalega.