Des habitants d’Agalega engagés dans l’organisation de la cérémonie du lever du drapeau lundi se sont plaint avant-hier auprès des autorités concernées par la gestion de l’archipel du manque de rafraîchissements devant être distribués aux résidents ce jour-là ainsi que de certains produits alimentaires de base dans la boutique de l’Outer Islands Development Corporation (OIDC). Il était même question d’un éventuel boycott par certains habitants.

Selon nos informations, l’intervention de l’ancien ministre des Îles éparses, Mahen Jhugroo, très connu à Agalega, aurait été déterminante dans l’action qui s’en est suivie. C’est ainsi que le Dormier a atterri dans l’archipel hier en début d’après-midi avec une cargaison de gâteaux (particulièrement des “massepains”), du jus, des drapeaux et quelques aliments de base. Les habitants étant peu nombreux à Agalega, chaque année, l’OIDC prévoit une collation à leur intention après la partie protocolaire du lever du drapeau le 12 mars. Les habitants apprécient, disent-ils, les démarches de Mahen Jhugroo pour l’envoi des rafraîchissements cette année, même si ce dernier n’est plus responsable du portefeuille des îles éparses. Par ailleurs, cela fait déjà trois mois depuis le dernier voyage du Trochetia vers Agalega et le stock de certains aliments de base dans les deux boutiques de l’OIDC (l’une sur l’île du Nord et l’autre sur celle du Sud), affirment des habitants, serait déjà épuisé. Une situation qui les mécontente. Certains d’entre eux auraient fait part qu’ils ne participeraient pas à la fête du 12 mars si le manque de produits s’agravait en raison du report du prochain voyage. En effet, le bateau, qui devait partir ce 10 mars, quittera finalement Port-Louis le 16 mars.