Lors d’une réunion hier après-midi avec les dirigeants de l’association Les Amis d’Agalega en présence d’officiers de plusieurs organismes publics, le PPS Salim Abbas Mamode a insisté sur l’importance d’une meilleure représentativité de la population agaléenne au sein du board de l’Outer Islands Development Corporation (OIDC) et de l’Agalega Islands Council. Il a promis qu’il demanderait aux autorités concernées d’accorder une plus grande place dans ces instances aux personnes sur le terrain pour être mieux au fait des attentes des habitants.
Le président des Amis d’Agaléga Laval Soopramanien et ses proches collaborateurs sont satisfaits de cette prise de contact avec le PPS Abbas. « Une réunion très positive », affirme Laval Soopramanien. Cette rencontre leur a permis de faire un tour d’horizon des problèmes qui requièrent une action immédiate ainsi que les grands projets de développement qui tardent à se concrétiser. Ils ont également évoqué les difficultés que rencontrent les enfants agaléens poursuivant leurs études secondaires à Maurice. À titre d’exemple, ces jeunes n’ont pas encore obtenu leurs manuels scolaires  à cause de certaines procédures administratives. « J’ai été étonné d’apprendre que les enfants n’avaient pas encore eu leurs livres plus d’un mois après la rentrée. Après la réunion, je me suis enquis des raisons de ce retard auprès des autorités concernées. Le problème a été réglé », a déclaré ce matin Abbas Mamode. Celui-ci se dit « très satisfait » lui aussi du déroulement de cette réunion, tant dans le ton que par son contenu. « Nous avons eu des discussions très franches hier et cela ne s’arrêtera pas là. Il faut écouter régulièrement les Agaléens si on veut faire avancer les choses dans la bonne direction », dit-il.
En dehors des questions concernant les gros projets  de développement, les autres sujets évoqués hier concernaient : la fréquence des voyages des bateaux vers Agaléga et le coût du billet; les marchandises qui n’ont pas été débarquées ces dernières années et qui sont retournées à Maurice; les contrats alloués pour les projets de construction dans l’archipel et le retard accumulé dans l’exécution de certains travaux; l’emploi pour les jeunes dans les deux îles; et l’administration de l’archipel.
Le PPS Abbas Mamode s’intéresse au nombre de fois où les marchandises n’ont pas été débarquées et sont retournées à Port-Louis. Il veut en connaître la raison et a confirmé au Mauricien ce matin qu’il demandera au ministère de la Bonne gouvernance d’enquêter à ce sujet ainsi que sur les contrats pour divers projets de construction dans l’archipel, alloués durant ces cinq dernières années. Au sujet de la gestion d’Agaléga, celui-ci souhaite davantage de représentants des habitants au sein de l’OIDC et de l’Agalega Islands Council. Soulignons que le board de ces organismes ne s’est pas réuni depuis novembre dernier et que les habitants d’Agalega attendent avec impatience de prendre connaissance de la composition des prochains conseils d’administration. Par ailleurs, le prochain bateau vers Agaléga partira le 5 mars prochain.