Gilbert Merven  a été reconduit au poste de président du Mauritius Turf Club par le nouveau board des commissaires administratifs qui a été constitué après les élections de deux nouveaux membres qui se sont déroulées le 27 février dernier. Les deux nouveaux commissaires administratifs élus sont Michel Halbwachs et Jeenarain Soobagrah qui ont, sans surprise, été plébiscités par les membres du MTC pour épauler Gilbert Merven, Jean-Marc Ulcoq, Alain Noël et Jean-Michel Giraud. Gilbert Merven occupe ainsi le fauteuil de président pour une cinquième fois après avoir été à la présidence en 2007, 2008, 2009 et 2012. Michel Halbwachs a été élu en tête de liste avec 205 voix devant Jeenarain Soobagrah (188).
Contrairement à 2012 où on sentait qu’il y régnait une certaine tension, c’est dans une atmosphère bon enfant que l’AGE (Assemblée Générale Elective) du MTC s’est déroulée. Deux des candidats, Michel Halbwachs et Jeenarain Soobagrah s’étaient présentés comme étant les candidats du président Merven. De l’autre côté, ils étaient trois: Pravin Desai, Edgar Julienne jr et Yahia Nazroo. Les deux premiers étant considérés comme des proches de Jean-Michel Giraud alors que Yahia Nazroo postulait en indépendant. Les membres — ils étaient 338 à avoir voté alors que trois bulletins nuls ont été comptabilisés — ont porté leur choix sur Michel Halbwachs et Jeenarain Soobagrah qui devaient récolter le plus de suffrages alors que Edgar Julienne jr était le premier des battus avec 112 voix, suivi de Pravin Desai (88) et Yahia Nazroo (72).
Après avoir été choisi comme président par le board des commissaires administratifs, Gilbert Merven a tenu à féliciter ses deux amis et nouveaux collègues commissaires administratifs mais a aussi souligné « Que c’est le MTC qui est sorti gagnant de ces élections et que la démocratie continue au sein du club vu la présence de 338 membres. »
Le président Merven devait aussi faire ressortir qu’il avait rencontré le ministre des Finances au début de la semaine et ce dernier lui a assuré que le club pourra organiser 39 journées de courses cette saison et que si l’état de la piste le permet, le MTC pourrait même envisager 40 journées en 2013 et des journées à neuf courses. Gilbert Merven a aussi annoncé que la parution du programme officiel sera avancé à 12h30 alors qu’il avait été repoussé à 15h30 en 2012.
« Nous avons aussi rencontré les partenaires stratégiques tels les Stake Holders et les sponsors pour discuter de la situation financière du club qui est mal en point. Au sujet du bicentenaire, je tiens à remercier les sponsors sans qui le MTC n’aurait pu fêter dignement l’événement. Pour 2013, la Mauritius Revenue Authority contrôlera le service du betting, ce qui est une bonne chose. On espére que l’internet betting verra le jour tout comme le Commingling avec l’étranger et que cela permettra de reéquiliber les chiffres.»
Avant les élections, Gilbert Merven a fait son rapport sur la saison 2012 qui a été marquée par le bicentenaire du club dont les festivités ont été rendues possibles grâce aux Rs 10.8M apportées par les sponsors. Mais il devait concéder que les conditions économiques ont empiré l’année dernière avec pour résultat que le bilan financier présentait un déficit préoccupant de Rs 28.5M et qu’il y allait de l’avenir des courses et de l’industrie hippique. Le président Merven a souligné avoir envoyé un mémoire au ministre des Finances pour démontrer comment certains facteurs avaient un effet négatif sur l’industrie des courses. Le MTC a, après une étude détaillée de la situation, pris certaines mesures pour contrôler davantage les dépenses mais rien n’y fit car les bookmakers ont rapporté Rs 122M au MTC contre Rs 130M en 2011 alors que les contributions des opérateurs du Tote ont été de moins 13M par rapport à la précédente saison. Gilbert Merven a déclaré que c’est à travers le dialogue, la communication et la persévérance que le MTC parviendra à assurer l’avenir de l’industrie hippique.
Le projet d’un nouvel hippodrome avec deux options, Pierrefonds et Pamplemousses, a aussi été évoqué par le président Merven et il a déclaré qu’une analyse comparative sera bientôt finalisée alors qu’une révision des statuts du club est actuellement en cours et que le MTC devrait être considéré comme une industrie et non comme un club privé. 2013 exige que des mesures d’austérité soient prises et que les sacrifices sont désormais inévitables, qu’il faudra être lucides, patients et déterminés pour parvenir à surmonter tous les obstacles.
Par ailleurs, 20 nouveaux membres fondateurs ordinaires ont été élus : Krishna Perianen, Nicholas Albert, Dev Hunsbanlall Chedee, Jean Pierre Stephen, Yannick Langevin, Ramkrishna Rao Appadoo, Tangavel Perianen, Vivian Frédéric Oxenham, Burty Luchman, Audaisingh Nawosah, Chundunsingh Sewaksingh, Ivana Donald Jean,  Seevajee Atmarrow, Brian Holiday, Chitradev Ramnauth, Oomesh Moloo, Ramoo Mooken, Paul Gokulsing, Jean Hugues Michaud et Dhaneshwar Ochit.