C’est à l’architecte de renom Gaëtan Siew, aussi président de la State Land Development Co. Ltd et président du comité sur les smart cities qu’incombe l’immense responsabilité du “relooking” de la ville de Port-Louis. Célébrer régulièrement la ville à travers une série d’événements dans les lieux de mémoire et les espaces de patrimoine, diversifier les modes de transport… celui-ci ne manque pas d’idées pour la métamorphose de la capitale dans le cadre des projets des Smart Cities. Voici un aperçu de ce Port-Louis imaginé par l’architecte (texte publié récemment dans Le Mauricien).
“L’exercice de la pratique est un art complexe. Mais la plus belle des révolutions est silencieuse…
 La plus belle des victoires se gagne sans livrer bataille mais dans le dialogue et la concertation.
Ramené à l’échelle mondiale, l’ensemble de l’île Maurice correspond à une petite ville de 1,3m d’habitants – que ce soit en termes démographiques (Tokyo 35m, Mexico 22m) ou économiques (Tokyo 1200 mds €, Londres 450 mds € et Maurice 10 mds €). Si l’on superposait la carte de Maurice à celle de Buenos Aires ou de Bogota, il suffirait de quelques stations de métro pour voyager de Grand-Baie à Mahébourg. En visualisant ainsi l’échelle de Maurice, nos villes et nos villages deviennent en proportion de simples ‘quartiers’ de ville et l’appellation ‘villes satellites’ perd son sens. (…)