Après une sentence d’un an de prison infligée à ses agresseurs en Cour intermédiaire, le gendre du Premier ministre a fait appel de la décision de la cour de première instance, réclamant une sentence plus sévère pour ses agresseurs. Il a logé une plainte à l’encontre du DPP hier en Cour suprême.
Le Dr Kishan Malhotra a décidé d’interjeter appel de la décision de la Cour intermédiaire, qui a infligé une peine de prison d’un an aux deux personnes qui, le 12 mars 1998, l’avaient agressé en lui jetant au visage de l’acide sulfurique alors qu’il se trouvait à la clinique Medpoint, dont il était à l’époque directeur. Dans sa plainte en Cour suprême, le Dr Malhotra conteste la sentence de la Cour intermédiaire, qu’il trouve « légère » compte tenu de « l’expérience traumatisante et agonisante subie après l’agression ». Le Dr Malhotra déplore le fait que le DPP « n’a pas daigné faire appel » de la décision de la cour et a fait part de son « désarroi » que le DPP « n’ait pas pensé à aller de l’avant » dans cette affaire. Il fait aussi état du fait que les magistrats ayant présidé l’affaire en Cour intermédiaire n’aient pas pris en considération certains éléments importants avant de rendre leur sentence. Il ajoute que ses agresseurs ne se sont pas excusés et n’ont pas coopéré avec la police. Il indique aussi que les magistrats n’ont pas pris en considération la gravité du délit et que ces agresseurs ont plaidé coupables lors du deuxième procès, après que la poursuite ait clos son dossier. Ce qui, pour l’appelant, démontre « un abus de procédures ».
Pour rappel, le premier procès s’était terminé le 21 août 2008, où le magistrat Pritviraj Fekna (Ndlr : maintenant juge) de la Cour intermédiaire avait condamné Neerunjun Ramdin et Kissunkumar Hazareesing à six ans de prison chacun. Le 10 décembre 2010, les accusés avaient fait appel du jugement devant la Cour suprême. Les juges Asraf Caunhye et Nirmala Devat avaient statué qu’il y avait des irrégularités dans le procès et ont annulé la sentence de six ans de prison, ordonnant « a fresh hearing of the charges by a differently constituted bench of the Intermediate Court ».