Après le rejet de son appel devant la Cour suprême, Nazira Fokeermohamud, qui conteste sa condamnation de trois ans de prison, ne pourra faire appel devant le Judicial Committee du Privy Council.

Le chef juge Keshoe Parsad Matadeen et le juge Nicolas Oh San-Bellepeau ont, dans un jugement rendu, en effet conclu que sa demande de faire appel « ne constitue pas une affaire d’intérêt public ». Ils ajoutent : « This application is plainly a contrived attempt to ask the Judicial Committee to reconsider arguments which have already been resolved before the Court of Appeal and does not involve questions of great general public importance or otherwise, which deserve to be submitted to the Privy Council. »

Le 27 janvier 2016, Nazira Fokeermohamud, âgée d’une quarantaine d’années, avait été condamnée à trois ans de prison par la Cour intermédiaire. Elle avait été jugée coupable d’avoir agressé à l’acide son voisin Nushroolla Nunkoo le 13 février 2009 avec son époux Mohamed Aslam Karrimbaccus et Aslam Roheemun, un aide-chauffeur. Tous deux avaient également écopé de trois ans de prison.

La victime, Nushroolla Nunkoo, un ancien employé de la Road Development Authority, a perdu la vue à la suite de cette agression. Il avait fait appel de cette condamnation devant la Cour suprême et les juges siégeant en appel, Asraf Caunhye et Abdurrafeek Hamuth, avaient conclu que la femme était la complice de son mari et que tous deux avaient planifié l’attaque.