Reza Uteem

L’époux de la PPS Roubina Jadoo-Jaunbocus, Muham- mad Muhadjir Jaunbocus, et son complice présumé, Kaviraj Veerasamy, poursuivi pour avoir agressé le député du MMM Reza Uteem et Jenito Seedoo, un membre du MMM, lors de la campagne des élections municipales de 2015, comparaîtront à nouveau en cour mardi prochain. Le tribunal de Port-Louis entendra lors de cette séance les arguments autour de la motion d’arrêt des procédures logées par l’avocat de Muhadjir Jaunbocus, Me Raouf Gulbul. Kaviraj Veera- samy est quant à lui défendu par Me Zaid Jaunbocus.

Pour rappel, Me Gulbul avait déposé une motion en cour selon laquelle son client n’avait pas été confronté aux charges qui lui étaient reprochées. L’homme de loi de Muhadjir Jaun- bocus avait aussi présenté une motion pour obtenir le formulaire PF 58. Les deux accusés répondent d’une accusation de “assault”. Ils ont tous deux plaidé non coupables. En sep- tembre dernier, un mandat d’arrêt avait été émis contre Muhadjir Jaunbocus, qui s’était absenté plusieurs fois en cour. Le principal intéressé, qui n’était pas au pays à cette époque, avait dû se présenter à son arrivée pour “recall” le “warrant”. Il est reproché aux deux accusés d’avoir infligé des coups au député mauve le 10 juin 2015 à Tranquebar.

L’époux de la PPS Roubina Jadoo-Jaunbocus, Muham- mad Muhadjir Jaunbocus, et son complice présumé, Kaviraj Veerasamy, poursuivi pour avoir agressé le député du MMM Reza Uteem et Jenito Seedoo, un membre du MMM, lors de la campagne des élections municipales de 2015, compa- raîtront à nouveau en cour mardi prochain. Le tribunal de Port-Louis entendra lors de cette séance les arguments autour de la motion d’arrêt des procédures logées par l’avocat de Muhadjir Jaunbocus, Me Raouf Gulbul. Kaviraj Veera- samy est quant à lui défendu par Me Zaid Jaunbocus.

Pour rappel, Me Gulbul avait déposé une motion en cour selon laquelle son client n’avait pas été confronté aux charges qui lui étaient reprochées. L’homme de loi de Muhadjir Jaun- bocus avait aussi présenté une motion pour obtenir le formulaire PF 58. Les deux accusés répondent d’une accusation de “assault”. Ils ont tous deux plaidé non coupables. En sep- tembre dernier, un mandat d’arrêt avait été émis contre Muhadjir Jaunbocus, qui s’était absenté plusieurs fois en cour. Le principal intéressé, qui n’était pas au pays à cette époque, avait dû se présenter à son arrivée pour “recall” le “warrant”. Il est reproché aux deux accusés d’avoir infligé des coups au député mauve le 10 juin 2015 à Tranquebar.