Les membres de la Ministry of Health Employees Union (MHEU) sont révoltés. Ils souhaitent exprimer leur mécontentement face à l’indifférence du ministère de la Santé entourant l’incident survenu à l’hôpital Jawarharlall Nehru, à Rose-Belle, le 3 septembre dernier. Ils organisent dans ce contexte une manifestation pacifique dans l’enceinte de l’hôpital ce mercredi.
Le président de la MHEU, Amarjeet Seetohul, explique que deux infirmiers ont été « brutalement agressés » alors qu’ils étaient de service à l’hôpital Jeetoo il y a deux semaines. Par ailleurs, une nouvelle agression, commise sur quatre infirmiers de l’hôpital Jawarharlall Nehru, à Rose-Belle, a été rapportée le 3 septembre dernier. Amarjeet Seetohul déplore « l’indifférence » du ministère de la Santé et de la Qualité de la vie face à l’agression de membres du personnel soignant dans les hopitaux. Il dit en outre « regretter » que le ministère ait « cessé toute négociation depuis plusieurs années » à ce sujet. Raison de cette manifestation pacifique prévue  demain.
Pour rappel, quatre infirmiers de cet hôpital du Sud ont été agressés par un groupe de personnes dimanche dernier. Selon nos recoupements d’informations, deux individus étaient venus se faire soigner à l’hôpital ce jour-là. Arrivés directement aux urgences, ils n’ont cependant pas voulu respecter les procédures et ont alors exigé de se faire soigner immédiatement, rejoints dans leur démarche par d’autres personnes. Mais alors que des employés tentaient de leur faire entendre la raison, ils s’en sont pris physiquement aux infirmiers ainsi qu’à un policier.
Au ministère de la Santé, on explique qu’une enquête interne a été initiée et que l’affaire est suivie « de près ». De plus, le cas a été référé à la police. Le ministère de la Santé dit collaborer pleinement avec la police pour que la lumière soit faite sur cet incident. Nous apprenons également que le ministre Anwar Husnoo ainsi que des responsables du ministère rencontreront le commissaire de police cette semaine pour discuter de la sécurité du personnel soignant ainsi que des patients dans les hôpitaux.