Jugé coupable de l’agression mortelle de Vissal Bunjhoo le 24 août 2003, Satyajeet Ramkalawon, un laboureur aujourd’hui âgé de 55 ans, avait été condamné à deux ans de prison par la magistrate Nadiya Dauhoo.

Sa sentence a toutefois été commuée en heures de travaux communautaires après un rapport social favorable rendu sur l’accusé. Il effectuera ainsi 300 heures de travaux communautaires à partir du 24 septembre, qu’il prestera les lundis, mardis et mercredis entre 13h et 17h au poste de police de Lalmatie. Satyajeet Ramkalawon avait été trouvé coupable d’avoir infligé des coups et blessures mortelles sans intention de tuer à Vissal Bunjhoo.

Le délit avait été commis le 24 août 2003 à Mission Cross Road, Bon-Accueil. Ce n’est que le 13 juillet 2016 que l’affaire a été déposée en Cour intermédiaire. Le dossier avait atterri sur le bureau du DPP le 28 septembre 2006 avec les conclusions du tribunal après l’enquête préliminaire.

De 2007 à 2016, il n’y a aucune trace du dossier. Dans son verdict, la magistrate Nadiya Dauhoo avait attiré l’attention sur le fait qu’une personne a perdu la vie et que même si le laboureur n’avait aucune intention de tuer, il aurait dû s’en remettre à la police et non pas « donner une correction à la victime ».