Joynathsing Roy Boodhoo devra purger quatre ans de prison pour avoir agressé mortellement, le 14 janvier 2012 à Tagore Lane, Stanley, Jean Fabrice Hungley, un ex-basketteur qui avait 29 ans. L’accusé avait plaidé coupable pour “wounds and blows causing death without intention to kill” en Cour intermédiaire.

D’après le rapport d’autopsie, Jean Fabrice Hungley est décédé après avoir été poignardé au cœur. Estimant le délit grave, la cour a rendu son verdict après avoir pris en considération le fait que l’accusé avait plaidé coupable des faits et avait présenté ses excuses.

Joynathsing Boodhoo avait donné différentes versions aux officiers de police après son arrestation. Il avait ainsi soutenu que Jean Fabrice Hungley avait volé ses deux téléphones portables et qu’il était allé récupérer un couteau de cuisine chez lui avant de partir retrouver l’ex-basketteur pour reprendre ses téléphones.

Selon l’accusé, il avait agi par légitime défense car Jean Fabrice Hungley l’avait agressé avec un couteau. Joynathsing Boodhoo voulait aussi faire croire aux policiers qu’un inconnu était entré dans sa maison pour voler ses deux portables. Toutefois, Jean Fabrice Hungley avait reçu plusieurs coups de couteau et avait été laissé sur place dans une mare de sang. Transporté par la suite à l’hôpital Victoria, son décès n’a pu qu’être constaté.