Tej Hanseraz, poursuivi sous une charge de wounds and blows without intention to kill, a comparu devant le magistrat Vijay Appadoo en Cour intermédiaire. Alors que son homme de loi Me Sanjeev Teeluckdharry avait logé une motion pour la remise en liberté conditionnelle de son client et que le ruling était attendu hier, l’avocat a fait savoir à la cour qu’il n’insistait pas sur sa motion, le procès étant fixé pour le 15 septembre. Il a cependant fait une demande pour que l’affaire soit entendue sans interruption afin d’en finir. Tej Hanseraz est accusé d’avoir mortellement agressé Kevin Kumar Ubhee le 2 mars 2010 à Bel-Air/Rivière-Sèche.
Cela fait presque quatre ans que Tej Kumar Hanseraz est en détention. Arrêté pour le meurtre Kevin Kumar Ubhee en 2010, il voulait à tout prix retrouver la liberté conditionnelle. Après un revers en cour intermédiaire en 2012, son homme de loi, Me Sanjeev Teeluckdharry, avait logé une nouvelle demande pour sa remise en liberté conditionnelle. La police objectait catégoriquement à sa remise en liberté car le dossier de Tej Hanseraz est particulier : il a récidivé alors qu’il était en liberté conditionnelle pour un autre crime. Le jeune habitant de Flacq a tué son oncle, un policier de 34 ans, le 29 juin 2009 alors que ce dernier intervenait dans une bagarre entre l’accusé et son père. L’oncle est décédé après avoir été écrasé par une pelleteuse conduite par son neveu. Père et fils étaient ce jour-là à une énième dispute après avoir consommé de l’alcool et c’est l’oncle qui en a payé le prix. Tej Hanseraz, qui fait déjà l’objet d’un procès aux Assises pour l’assassinat de son oncle en 2009, a déjà été en liberté conditionnelle. Alors qu’il attendait que son procès démarre aux Assises, le 2 mars 2010, il a commis un deuxième crime, cette fois-ci pour une affaire de coeur. En cour intermédiaire, Tej Kumar Hanseraz répond d’une accusation de coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner. La victime est Kevin Kumar Ubhee, 25 ans. Le délit s’était produit le 2 mars 2010 à Morcellement Caroline, Bel-Air-Rivière-Sèche. La victime entretenait une liaison avec sa petite amie et le jour du drame les trois avaient rendez-vous au même endroit. La situation avait vite dégénéré après une altercation entre les deux jeunes hommes. Trois autres personnes sont poursuivies sous cette même charge : Darshan Kumar Hanseraz (19 ans), Nitin Kumar Beepun (23 ans) et Sarwan Kumarsing Bedassur (20 ans).
Cette affaire a démarré en cour intermédiaire en septembre 2012. Au cours du procès, l’accusé avait fait une première demande pour obtenir la liberté conditionnelle, ce qui avait été refusé après que la police a produit ses antécédents. Son homme de loi avait également logé une motion de voir dire pour contester les dépositions de l’accusé. Hier en Cour Me Teeluckdharry, qui avait renouvelé sa demande de bail, n’a pas insisté sur sa motion, ayant appris que le procès allait reprendre le 15 septembre. Face aux divers renvois et au fait que ce procès dure depuis deux ans, l’homme de loi a fait une demande pour que l’affaire soit entendue sans interruption afin d’en finir. L’affaire sera cependant entendue par un autre magistrat.