Les Assises ont condamné hier Eddy Bunny Nagen à huit ans de prison pour l’agression mortelle de son beau-père, Mardaymootoo Veeromalay, le 17 mai 2008. Initialement poursuivi sous une charge de “murder”, il avait plaidé coupable d’une charge réduite de “wounds and blows without intention to kill”. Dans sa déposition, l’accusé avait admis avoir tué son beau-père dans un moment de colère « pour s’être mêlé de ses affaires de couple ». La défense était assurée par Me Anil Gayan alors que le Parquet était représenté par Me Kesri Soochit. Une dizaine de témoins avaient été assignés.
Lors du procès, le Principal Court Officer qui avait sécurisé toutes les pièces à conviction présentées lors de l’enquête préliminaire avait déposé, suivi des policiers qui avaient pris des photos et rédigé des plans du lieu du crime. Appelé à la barre, le Main Enquiring Officer de cette affaire, le sergent Mohamed Rujub, avait produit et lu les deux dépositions de l’accusé.
Les faits remontent au 17 mai 2008. Eddy Nagen, alors âgé de 38 ans, vivait dans un appartement de la NHDC à Poste-de-Flacq. Ce jour-là, il revenait de la boutique lorsqu’il a aperçu son beau-père dans une voiture garée sur la route. Ce dernier lui avait déclaré qu’il avait accompagné un cousin chez un ami. L’accusé l’avait alors l’invité chez lui. Une dizaine de minutes plus tard, le beau-père lui a effectivement rendu visite.
Son épouse étant également à la maison, ils ont tous pris un verre ensemble avant qu’elle n’aille préparer à manger et, ensuite, se reposer. Le beau-père et le gendre avaient continué à boire et, un peu plus tard, Eddy Nagen a rejoint son épouse dans sa chambre. La victime était entre-temps allée dans une autre chambre. Son épouse aurait alors rejoint le beau-père, qui devait par la suite reprocher à son gendre de battre sa fille. « Monn dir li pa rant dan mo zafer e nou finn koumans gagn diskisyon. »
Vert de colère, il s’est saisi d’une bouteille vide dans la cuisine et lui a assené un coup à la tête. Voyant que son beau-père le suivait toujours et continuait à lui parler, il s‘est saisi d’une autre bouteille et lui a infligé d’autres coups à la tête. Perdant tout contrôle, il devait l’assommer de plusieurs coups de bouteille et le rouer de coups de pied. Le beau-père à terre, il l’a ensuite poignardé dans le dos. Eddy Nagen a écopé de huit ans de prison.