Poursuivi devant les Assises pour l’agression mortelle de son épouse Vedavuddee qui était âgée de 62 ans au moments des faits, le Belge Georges Yves D’Hondt a été condamné à 10 ans de prison hier par le juge Benjamin Marie Joseph. Il avait plaidé coupable et la charge initiale de manslaughter avait été réduite à celle de wounds and blows without intention to kill.
Georges Yves D’Hondt avait infligé plusieurs coups à son épouse à qui il reprochait de le maltraiter continuellement et d’avoir eu des relations extraconjugales. « Taking of life remains a serious matter » a souligné le juge, qui est revenu sur les circonstances qui ont poussé l’accusé à agresser mortellement son épouse. « Accused expressed remorse and said that he did invest to save his marriage. He had to face verbal abuse and ill-treatment. He forgave all the time in the interest of his marriage but gave in to frustration and anger. Taking of life remains a serious matter », a souligné le juge. L’accusé a ainsi été condamné à 10 de prison, desquels seront déduits les jours qu’il a passés en remand. Yves Georges D’Hondt a mortellement agressé son épouse Vedavuddee, une Mauricienne, à leur domicile à Vacoas, le 1er avril 2013. Lors du procès, il avait déclaré à la cour qu’il n’avait pas l’intention de tuer son épouse mais que les insultes de celle-ci et les humiliations qu’elle lui faisait subir devenaient de plus en plus insupportables. Le Belge avait quitté son pays natal pour s’installer à Maurice avec son épouse, car celle-ci le trompait avec son frère et son beau-frère. À Maurice, il avait pris emploi comme chauffeur pour la compagnie Securiclean à Maurice et faisait des démarches pour obtenir un permis de résidence. À la Cour il avait indiqué que la victime ne voulait pas qu’il obtienne le permis de résidence. Yves Georges D’Hondt reprochait également à sa femme de faire du gaspillage. Il avait soutenu que souvent quand il rentrait du travail, il n’avait rien à manger bien qu’il faisait tous les mois les courses. C’est ainsi que le jour du drame, en rentrant du travail, il n’y avait rien à manger et il était sorti pour aller faire des courses. Il devait également acheter trois bouteilles de boissons alcoolisées. En rentrant chez lui, il a consommé une bouteille de rhum et sa femme a commencé à l’insulter de nouveau. Se disant dépassé par les événements, il n’a pu se retenir ce jour-là et a commencé à la rouer de coups. En la voyant inerte sur le sol, il l’a délaissée pour se rendre chez son gendre qui n’habite pas loin. Ce n’est qu’après qu’il a appris que son épouse était morte.