Capture d'écran de la vidéo des trois agresseurs caillassant l'autobus dans lequel se trouve la famille de Yannick Luc

Jugeshwar Ramburn, 41 ans, Dhirujraj Ramburn, 37 ans, et Selven Mootoocurpen, 28 ans, accusés d’agression sur la personne de Yannick Luc, 23 ans, ont été libérés sous caution hier, lundi 4 novembre.

Les trois suspects avaient été arrêtés lundi par le DI Derochonee, la CID de Terre Rouge en collaboration avec une équipe de la SSU dirigée par l’inspecteur Seewoo, et ce, sous la supervision du DSP Angeline.

Ces arrestations sont intervenues après l’agression sanglante de Yannick Luc, survenue dimanche 3 novembre à Arsenal. Cet agent de sécurité a subi une profonde entaille à la tête. Des vidéos circulant sur les réseaux sociaux montrent trois hommes armés de sabre et d’une batte de baseball s’en prendre au jeune homme dans un supermarché.

Emmenés au poste de police de Terre-Rouge, les trois suspects sont passés aux aveux sous une charge de « assault with premeditation ».

Jugeshwar Ramburn et Dhirujraj Ramburn, des habitants de Le Hochet, Terre-Rouge, et Selven Mootoocurpen, résidant à Bois-Marchand, ont été positivement identifiés par deux témoins.

De plus, les trois suspects ont remis aux enquêteurs le sabre et la batte de baseball utilisés pour agresser la victime. Ils ont également participé à une reconstitution des faits le même jour.

Charge provisoire.

Une charge provisoire d’agression préméditée a été retenue contre eux devant la Cour de District de Pamplemousses. Les trois suspects ont obtenu la liberté conditionnelle après avoir chacun fourni une caution de Rs 15 000 et signé une reconnaissance de dette de Rs 50 000.

Les suspects devront, en outre, se présenter quotidiennement au poste de police de Terre-Rouge, entre 6h et 20h.

Pour rappel, Yannick Luc et sa famille avaient eu un accrochage avec les trois suspects lors d’un pique-nique dimanche. Par la suite, Yannick Luc devait se rendre dans un supermarché d’Arsenal pour effectuer des achats. Les trois suspects s’y trouvaient également.

Armés d’un sabre et d’une batte de baseball, ils auraient agressé Yannick Luc, tailladant sévèrement son visage. Les suspects auraient également caillassé le véhicule dans lequel se trouvait la famille de la victime.