Deux des trois accusés dans une affaire d’agression sur une femme en 2009 ont été trouvés coupables par la District Court of Lower Plaines Wilhems. Aucune charge n’a été retenue contre le troisième.
Cette affaire remonte au 3 mars 2009. La victime, dans sa version des faits, avait déclaré que ce jour-là, alors qu’elle était à son domicile, elle a entendu des gens qui criaient à proximité. Quand elle est sortie pour aller voir ce qui se passait, Marjolaine Curoopen (accusée N° 1) lui aurait arraché sa chemise et l’aurait frappée. Marie Curoopen (accusée N° 2), elle, l’aurait griffé au visage alors que Steeve Val Dano Curoopen (accusé N° 3), lui, aurait ôté son pantalon pour s’exhiber. La principale concernée a également allégué que les accusés l’auraient roué de coups, lui causant des blessures à l’oeil droit et à la joue gauche. Les trois accusés, avait-elle déclaré, revenaient d’une fête tenue non loin de chez elle.
Les trois accusés avaient consigné leur version des faits en présence du policier Villeneuve et avaient nié l’accusation portée contre eux. L’accusée n° 2, elle, avait fait valoir son droit au silence.
Les trois accusés ont déclaré qu’ils étaient à la fête au moment des faits et non devant la maison de la victime.
Le Senior Magistrate a considéré que la version de la victime est crédible. « However, there was no obligation upon the prosecution to show that the appellant could not have been at all the places he alleged he was. It was sufficient for the prosecution to
establish that the appellant was at the scene of the crime at the material time. »