Lancé depuis une semaine déjà par les agriculteurs et les éleveurs, le plan de financement pour le captage d’eau de pluies à des fins d’irrigation permet également de réduire les coûts de production, l’eau de pluies étant gratuite.
Selon le plan de financement, tout agriculteur et éleveur voulant se doter d’un dispositif de captage d’eau de pluies recevra de l’État une subvention à hauteur de 40 %, soit jusqu’à un montant maximal de Rs 80 000. Ce plan est uniquement destiné aux agriculteurs et éleveurs inscrits auprès du Small Farmers Welfare Fund (SFWF) et qui sont engagés dans la production horticole sur une base commerciale, dans la culture hydroponique et dans la production animale.
Le captage et le stockage de l’eau de pluies d’une façon contrôlée pour une utilisation future comportent des avantages économiques et environnementaux. Ils aident à conserver ce précieux liquide en optimisant l’utilisation du ruissellement pluvial, à réduire le coût de l’eau utilisée à la ferme et aide également à la recharge des eaux souterraines.
Selon ce plan, l’eau de pluies sera captée dans des bassins, des réservoirs souterrains en béton ou en plastique raccordés au système de drains dans les champs. Elle peut aussi être captée sur les toits des bâtiments de post-récolte, des bâtiments d’élevage ou des serres hydroponiques et également sur les toits des maisons et transportée aux champs. Une centaine de litres d’eau peuvent être recueillies avec un millimètre de pluies tombant sur une surface de 100 mètres carrés.
Cette eau peut être utilisée à plusieurs fins par les agriculteurs et éleveurs : irrigation, épandage de pesticides et d’herbicides, nettoyage et lavage des légumes et fruits, nettoyage et lavage des équipements, étables et autres bâtiments à la ferme. Cette eau peut également alimenter le bétail.
Grâce à ce plan de financement, les agriculteurs et éleveurs pourront construire des bassins dans leurs champs et y installer tous les accessoires qui vont avec, développer des bassins existants et faire l’acquisition de structures pouvant collecter l’eau de pluies. Les agriculteurs et éleveurs intéressés sont invités à contacter les bureaux de l’Agricultural Research and Extension Unit (Areu) dans les différentes régions de l’île.